Crash de l'A320 : des compagnies aériennes imposent une permanence de deux personnes dans le cockpit

Cockpit d'un avion Source: RIA NOVOSTI
Cockpit d'un avion

Après le crash de l'Airbus A320 de Germanwings dans les Alpes françaises, le Canada, le Danemark et plusieurs compagnies aériennes imposent la présence permanente de deux membres de l'équipage dans la cabine de pilotage.

L'acte du copilote de l'A320 de la compagnie Germanwings, qui a bloqué la porte du cockpit, empêchant le commandant de bord de reprendre les commandes avant la catastrophe, a poussé le  et plusieurs compagnies aériennes à modifier leurs procédures de sécurité en imposant la présence de deux membres d'équipage dans la cabine de pilotage tout au long du vol.

Selon la ministre des Transports du Canada, Lisa Raitt, cette mesure entre en vigueur immédiatement et concerne toutes les compagnies aériennes canadiennes. Cette décision a été soutenue par le ministère des transports danois et l'autorité aérienne autrichienne Austro Control pour les deux compagnies autrichiennes Austrian Airlines et Flyniki.

Plusieurs compagnies aériennes, dont EasyJet, Norwegian Air Shuttle, Air Transat et Icelandair, vont imposer la présence permanente de deux personnes dans le cockpit. «La sûreté et la sécurité de ses passagers et de ses équipages constituent la priorité», a souligné la compagnie low cost britannique EasyJet.

Avant ce crash, peu de compagnies aériennes appliquaient déjà cette règle mais c’était déjà le cas pour la finlandaise Finnair, l'irlandaise low cost Ryanair, l'espagnole Iberia et la brésilienne TAM Airlines (Transportes Aereos Meridionais).

Selon Päivyt Tallqvist, la porte-parole de Finnair, «le manuel prévoit déjà deux personnes en permanence dans le cockpit. Si un pilote veut s'absenter, un autre membre de l'équipage doit obligatoirement venir».

«[Chez Iberia], un protocole en place depuis plusieurs années rend obligatoire pour un membre d'équipage d'entrer dans la cabine si l'un des pilotes quitte le cockpit, pour aller par exemple aux toilettes», ont fait savoir deux employés de la compagnie Iberia.

Il est à noter qu’en Russie en conformité avec les règles aériennes fédérales adoptées par le ministère des Transports, deux personnes doivent demeurer en permanence dans le cockpit.

Aux , la réglementation de la Federal Aviation Authority (FAA) exige que pilote et copilote demeurent dans le cockpit du décollage à l'atterrissage, sauf si l'un d'eux doit en sortir «pour exécuter des tâches en liaison avec les opérations de l'appareil [ou] pour des besoins physiologiques».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales