Moscou : L’opération militaire au Yémen ne résoudra pas le conflit

Le président russe Vladimir Poutine© Alexeï Droujinine Source: RIA NOVOSTI
Le président russe Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a appelé à «cesser immédiatement les activités militaires» au Yémen et à prendre des mesures pour trouver une solution pacifique à la crise, a fait savoir le Kremlin jeudi.

Le ministère russe des Affaires étrangères a estimé également que l’opération militaire des pays du Golfe persique et de certains Etats d’Afrique du Nord ne contribuera pas au règlement du conflit au Yémen.

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a elle aussi estimé que la solution militaire n’apportera pas la paix dans le pays. La haute responsable européenne a appelé les «acteurs de la région» à agir «de manière responsable et pas unilatérale».

Auparavant,  s’était prononcé résolument contre toute intervention militaire étrangère au Yémen. Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif avait estimé pour sa part qu’une opération militaire internationale ne ferait que compliquer davantage un situation déjà difficile dans le pays.

La Chine s’est également déclarée préoccupée par les évènements au Yémen. «Nous espérons que toutes les parties au conflit vont agir en stricte conformité avec les résolutions appropriées du Conseil de sécurité de , […] réussiront à surmonter les différences et à résoudre la crise actuelle à travers le dialogue politique», a déclaré la porte-parole du ministère Chinoise des Affaires étrangères Hua Chunying lors d’une conférence de presse.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, l’Arabie saoudite, à la tête d’une coalition de dix pays arabes et africains, a entamé une opération militaire au Yémen pour tenter de mettre un terme au conflit entre les forces fidèles au président en fuite et les rebelles chiites Houthis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales