Le Royaume-Uni accorde des licences d'exportation d'armes aux pays dans sa liste noire

L'armement britannique Source: AFP
L'armement britannique

Selon un nouveau rapport gouvernemental, le Royaume-Uni fournit des licences d'exportation d’armes pour un montant de 7 milliards d’euros à des Etats qui se trouvent dans sa liste noire sur le respect des droits de l'homme.

Le rapport annuel publié par le Comité de contrôle de l’exportation des armes dit que la Grande-Bretagne a octroyé à 28 Etats un nombre total de 3 298 licences et a demandé à  d’être  «beaucoup plus prudent» concernant les licences.

«Le gouvernement devrait reconnaître qu’il y a un conflit inhérent entre la promotion des livraisons d’armes à des régimes autoritaires et la critique simultanée du non-respect des droits de l’homme dans ces pays», lit-on dans le rapport.

Le Royaume-Uni, de la sorte, a octroyé des licences d'exportation vers la Lybie sur des équipements anti-émeutes, des fusils d'assaut, des casques militaires, des engins blindés, des protections contre le gaz lacrymogène, des mitraillettes, des cuirasses... Londres a aussi approuvé l’exportation de fusils snipers en Arabie saoudite et autorisé la livraison en Syrie de matériel de reconnaissance, de blindages, de casques militaires et de logiciels cryptographiques.

Autres pays sur la liste noire britannique vers lesquels le Royaume-Uni fournit néanmoins des licences d’exportation d'armements : l’Afghanistan, la Chine, l’Iran, l’Irak, Israël, le Sri Lanka et la  malgré les sanctions.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales