Poutine propose une Union monétaire entre la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan (VIDEO)

Vladimir PoutineSource: RIA NOVOSTI
Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a avancé cette proposition à l’issue de la rencontre avec ses homologues kazakh et biélorusse à Astana.

Les turbulences de l’économie mondiale ont  été au centre de la rencontre des chefs d’Etat. Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a souligné la nécessité d’«agir de concert afin de surmonter les problèmes auxquels nos économies doivent faire face».

Le président Loukachenko a estimé pour sa part que les pays de l’Union économique eurasiatique (UEE) devaient augmenter leurs volumes de production afin de dynamiser le commerce. Il a en outre annoncé que la question de l’entrée éventuelle du Kirghizstan dans l’UEE avait fait l’objet de discussions durant cette rencontre.

De son côté,  a ajouté qu’«il était temps de réfléchir aux perspectives de création d’une union monétaire». «En travaillant ensemble, il est plus facile de réagir aux menaces économiques extérieures et de protéger notre marché commun», a déclaré le président russe.

Auparavant, le président russe avait chargé la Banque centrale de Russie d’étudier les pistes principales pour l’intégration de la sphère monétaire entre les pays de l’Union économique eurasiatique qui regroupe la , la Biélorussie, le Kazakhstan et l'Arménie.

«En dépit de la situation économique difficile et de la chute des prix du pétrole, le PIB de la Russie a légèrement progressé en 2014, avec une hausse 0,6%», a poursuivi le président russe Poutine. Il a ajouté que le gouvernement avait préparé un plan anticrise de soutien à l’économie et à la sphère sociale d’un montant de 46 milliards d’euros.

Les présidents russe, biélorusse et kazakh à la table des négociationsSource: RIA NOVOSTI
Les présidents russe, biélorusse et kazakh à la table des négociations

Le président russe a confirmé que la situation en Ukraine avait figuré également au menu de la rencontre. Il a en outre noté la participation active d’Alexandre Loukachenko et de Noursoultan Nazarbaïev dans le règlement de la crise.

«Grâce aux accords signés à Minsk le 12 février, a été créée une possibilité réelle de désescalade du conflit», a estimé Vladimir Poutine.

Noursoultan Nazarbaïev, le président kazakh, s’est prononcé à son tour pour le règlement diplomatique de la situation dans le . «Astana soutient l’observation stricte des accords de Minsk. Nous avons intérêt à ce que l’intégrité territoriale de l’Ukraine soit préservé», a déclaré le président.

La prochaine rencontre des trois présidents aura lieu le 8 mai à Moscou, a annoncé Vladimir Poutine. Le lendemain, les président biélorusse et kazakh participeront aux célébrations du 70ème anniversaire de la victoire dans la Seconde guerre mondiale, a poursuivi le président russe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales