«Sa poignée de main casse les mains» : Vladimir Poutine est en pleine forme

Le président russe Vladimir Poutine© Archives du service de presse présidentiel Source: RIA NOVOSTI
Le président russe Vladimir Poutine

Le porte-parole de Poutine a démenti toutes les informations sur la maladie du président russe en les qualifiant de rumeurs. Il a précisé que la source de ces informations était peut-être «la folie du printemps» dans les milieux journalistiques.

«Pas la peine de s’inquiéter, tout va bien. Il a des réunions de travail tout le temps mais toutes ses réunions ne sont pas publiques», a déclaré jeudi Dmitriï Peskov, le porte-parole du président russe sur les ondes de la radio Echo Moskvy. Il a souligné que le président était «en bonne santé» et que «sa poignée de main était si forte qu’il pouvait casser des mains».

Peu de temps avant son interview à la radio, Dmitriï Peskov avait déjà démenti les rumeurs sur une maladie de  dans des propos accordés à l’agence TASS.

«Dès que le soleil apparaît au printemps, dès que l’odeur du printemps est dans l’air, certaines personnes souffrent de crises… Certains ont des hallucinations sur une dissolution du gouvernement et d’autres n’ont pas vu Poutine à la télé depuis plusieurs jours», a-t-il dit. «Nous nous restons calme face à ces crises et continuons de répondre à toutes les questions avec patience», a-t-il poursuivi.

Reuters a été la première à parler des éventuels problèmes de santé de Vladimir Poutine en annonçant le report d’une visite du président au .

«Il semble qu’il soit tombé malade», a confié à l’agence une source anonyme du gouvernement kazakh. Mais journalistes et bloggeurs ont rapidement gonflé cette supposition jusqu’à en faire une affirmation.

La situation actuelle ressemble à celle de novembre 2012, où les médias russes et internationaux ont supposé que la santé du président s’était détériorée. Les journalistes ont souligné que Poutine quittait moins souvent sa résidence dans la région de Moscou et qu’il avait annulé plusieurs voyages internationaux à cause d’un mal de dos.

A cette époque, Dmitriï Peskov avait catégoriquement rejeté les allégations prétendant que l’état de santé du président russe affectait son rythme de travail. Il avait rappelé aux journalistes que Vladimir Poutine avait été un sportif semi-professionnel et que, comme tout sportif, il avait beaucoup de vielles blessures mais qu’elles ne restreignaient pas ses activités professionnelles.

En décembre 2012, Vladimir Poutine avait abordé cette question lui-même lors de sa ligne directe [une séance de questions-réponses qui dure plusieurs heures] avec des journalistes et la population russe. Le président russe avait déclaré que les fausses  sur ses problèmes de santé avaient été diffusées par ses opposants politiques qui cherchaient à remettre en question son aptitude à gérer le pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales