La Russie accuse la Norvège de bloquer le transit de marchandises sur l'archipel de Svalbard

- Avec AFP

La Russie accuse la Norvège de bloquer le transit de marchandises sur l'archipel de Svalbard© Jonathan NACKSTRAND Source: AFP
Une mine de charbon russe sur les îles Svalbard (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Russie a accusé la Norvège de bloquer les marchandises destinées à des Russes présents sur l'archipel de Svalbard. Oslo dément et dénonce une «action inamicale».

La Russie a accusé ce 29 juin la Norvège de bloquer le transit de marchandises à destination des Russes installés sur l'archipel arctique norvégien du Svalbard et menacé Oslo de représailles. 

«La Russie a exigé de la partie norvégienne une solution rapide à la question», a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué, annonçant que la chargée d'affaires norvégienne à Moscou, Solveig Rossebo, avait été convoquée au ministère. «Il a été indiqué que des actions hostiles contre la Russie conduiraient inévitablement à des mesures de riposte appropriées», a-t-il ajouté.

Selon la Russie, la Norvège a bloqué au point de passage frontalier terrestre de Storskog des approvisionnements en matériel et nourriture qui devaient être chargés à bord d'un navire pour rejoindre le Svalbard à destination de mineurs russes de l'archipel. Selon Sergueï Gouchtchine, consul de Russie sur l'archipel arctique, il s'agit de 20 tonnes de marchandises, dont sept tonnes de produits alimentaires et le reste de pièces détachées et d'équipements essentiels pour préparer l'hiver.

D'après le diplomate, la Norvège bloque les marchandises en application de sanctions européennes adoptées contre la Russie en conséquence de son intervention militaire en Ukraine. «Je pense que la Norvège n’a pas bien réfléchi en rejoignant les sanctions européennes», a-t-il dit.

Les autorités norvégiennes cherchent à ce que les mineurs russes se retrouvent sans nourriture, ce qui est en soi amoral. Cela viole les droits de l’homme, et les principes de l’humanisme

Le diplomate a indiqué que la Russie étudiait des voies d'approvisionnement alternatives, notamment au départ de l'Europe ou par la mer depuis la ville russe de Mourmansk.

Oslo affirme ne pas entraver le ravitaillement des Russes de Svalbard

La ministre norvégienne des Affaires étrangères Anniken Huitfeldt, de son côté, a affirmé auprès de l'AFP qu'Oslo «n'essa[yait] pas de mettre d'obstacles» au ravitaillement d'une communauté de mineurs russes installée dans les îles de Svalbard. Elle a également dénoncé une «action inamicale», au sujet des accusations formulées par la diplomatie russe.

Un traité atypique, conclu en 1920 à Paris, reconnaît la souveraineté de la Norvège sur le Svalbard mais garantit aussi aux ressortissants des Etats signataires, aujourd'hui 46 dont la Russie, la liberté d'y exploiter les ressources naturelles «sur un pied de parfaite égalité».

C'est à ce titre que, depuis des décennies, la Russie – l'URSS avant elle – extrait du charbon sur ces terres habitées par moins de 3 000 personnes d'une cinquantaine de nationalités. Le vice-président du Conseil de la Fédération Konstantin Kossatchev a accusé sur Telegram Oslo de violer le traité de Paris. «Les autorités norvégiennes cherchent à ce que les mineurs russes se retrouvent sans nourriture, ce qui est en soi amoral. Cela viole les droits de l’homme, et les principes de l’humanisme», a-t-il accusé. Le consul russe a cependant démenti tout risque de pénurie alimentaire.

Ces tensions surviennent alors qu'un grave incident diplomatique a eu lieu plus tôt en juin quand la Lituanie a bloqué une partie du fret destiné à l'enclave russe de Kaliningrad sous prétexte de faire respecter les sanctions européennes. La Russie considère au contraire qu'il s'agit là d'une violation des traités signés entre les deux pays et a promis une réponse forte à ce qu'elle considère comme des actes d'hostilité.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix