La Russie publie une nouvelle liste de 43 noms de Canadiens interdits de territoire

- Avec AFP

La Russie publie une nouvelle liste de 43 noms de Canadiens interdits de territoire© Chris Jackson / Chris Jackson Collection / Getty Images via AFP Source: AFP
Image d'illustration.
Suivez RT France surTelegram

En réponse aux sanctions prise par le Canada contre la Russie, Moscou a publié une liste de 43 personnes interdites de territoire, dont la présidente du Parti libéral canadien de Justin Trudeau et l'ancien gouverneur de la Banque du Canada.

La Russie a interdit le 27 juin l'entrée sur son territoire à 43 personnalités canadiennes supplémentaires, en réponse aux sanctions annoncées par Ottawa contre des Russes pour punir Moscou de son offensive en Ukraine.

Cette nouvelle liste, publiée par le ministère russe des Affaires étrangères, inclut notamment Suzanne Cowan, la présidente du Parti libéral canadien du Premier ministre Justin Trudeau, ainsi que Mark Carney, ancien gouverneur de la Banque du Canada et de celle d'Angleterre.

Des hauts fonctionnaires, des conseillers politiques et des membres de la société civile ont également été sanctionnés.

De son côté, le bureau du Premier ministre canadien a mis en ligne un communiqué de presse le 27 juin annonçant l'«imposition de restrictions contre six individus et 46 entités liés au secteur de la défense russe» l'«imposition de sanctions contre 15 Ukrainiens qui soutiennent l’occupation russe de l’Ukraine» et l'«imposition de sanctions contre 13 individus liés au gouvernement et à la défense, et contre deux entités en Biélorussie».

La diplomatie russe dénonce la «russophobie belliqueuse» du gouvernement canadien

La diplomatie russe a dénoncé la «russophobie belliqueuse» du gouvernement de Justin Trudeau et a précisé qu'il s'agissait d'une mesure de représailles contre l'introduction en mai par Ottawa de «nouvelles sanctions contre des dirigeants d'entreprises russes et les membres de leurs familles».

En comptant la dernière liste, plus de 700 Canadiens ont été interdits d'entrée en Russie depuis le début de son offensive en Ukraine.

Le 19 mai, Moscou avait annoncé fermer le bureau dans la capitale russe de la radio-télévision canadienne CBC/Radio-Canada et annuler les accréditations et les visas de ses journalistes, en réponse à l'interdiction de diffusion de chaînes du groupe russe RT au Canada, décidée mi-mars.

Ottawa a pour sa part imposé des sanctions à plus de 1 000 personnes et entités de la Russie, de l'Ukraine et du Bélarus.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix