Le président du Mexique ne participera pas au «Sommet des Amériques» à Los Angeles

- Avec AFP

Le président du Mexique ne participera pas au «Sommet des Amériques» à Los Angeles© PEDRO PARDO Source: AFP
Le président du Mexique, Andrés Manuel Lopez Obrador.
Suivez RT France surTelegram

Dénonçant la décision des Etats-Unis de ne pas convier Cuba, le Venezuela et le Nicaragua au «Sommet des Amériques», le président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador a annoncé ce 6 juin qu'il n'y prendrait pas part.

Le président du Mexique, Andrés Manuel Lopez Obrador, a finalement annoncé ce 6 juin qu'il ne participerait pas au «Sommet des Amériques» qui s'ouvre le jour même à Los Angeles parce que les Etats-Unis excluaient certains pays, faisant allusion à Cuba, au Venezuela et au Nigaragua.

Je regrette beaucoup cette situation mais je n'accepte pas que quiconque se place au-dessus des autres pays

«Je ne vais pas au sommet parce qu'on n'invite pas tous les pays d'Amérique. Je crois en la nécessité de changer la politique qui a été imposée depuis des siècles : l'exclusion», a déclaré devant la presse le président du Mexique, l'un des principaux partenaires des Etats-Unis dans la région.

«Je regrette beaucoup cette situation mais je n'accepte pas que quiconque se place au-dessus des autres pays. Je n'accepte l'hégémonie ni de la Chine, ni de la Russie, ni d'aucun pays», a détaillé le président mexicain. Il menaçait depuis des semaines de ne pas se rendre à ce sommet si les Etats-Unis excluaient ces trois pays, comme l'administration Biden l'avait laissé entendre.

Or quelques minutes plus tôt, un responsable de la Maison Blanche avait fait savoir que Cuba, le Nicaragua et le Venezuela ne seraient «pas invités» au Sommet organisé par le président américain Joe Biden. «Les Etats-Unis continuent à avoir des réserves par rapport au manque d'espace démocratique et au respect des droits humains à Cuba, au Nicaragua et au Venezuela», avait justifié ce responsable auprès de l'AFP.

Les Etats-Unis ont sévèrement dénoncé les lourdes peines infligées aux manifestations pacifistes du 11 juillet 2021 à La Havane. Washington ne reconnaît pas la réélection du président du Venezuela Nicolas Maduro en 2019, ni celle du président Daniel Ortega pour un quatrième mandat en novembre 2021 au Nicaragua.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix