Haïti : un mort dans des violences après des résultats électoraux contestés (VIDEO)

Scènes de désolation dans la capitale haïtienne suite à la proclamation des résultats électoraux provisoires© Stringer Shanghaï Source: Reuters
Scènes de désolation dans la capitale haïtienne suite à la proclamation des résultats électoraux provisoires

Quelques heures après la proclamation des résultats préliminaires de l’élection présidentielle, dénoncée comme un «braquage électoral» par les partisans de l’opposition, des heurts ont éclaté dans la capitale haïtienne.

Un homme, partisan de l’opposition à l'actuel président, a été abattu par balles le 5 novembre. Celui-ci soutenait le candidat Moïse Jean-Charles, un ancien sénateur qui est arrivé en troisième position dans le scrutin présidentiel haïtien, selon les résultats provisoires annoncés par le Conseil électoral .

Auteur: RT France

Crédité de 14,2% des voix, cet opposant du pouvoir en place a affirmé que les résultats étaient une imposture orchestrée par Michel Martelly, l’actuel président haïtien. Le porte-parole de Moïse Jean-Charles a même qualifié le scrutin de «braquage électoral».

Les partisans de ce dernier ont manifesté leur colère en dressant des barricades de pneus enflammés autour du siège de leur formation politique. Depuis les heurts qui ont suivi l’annonce des résultats provisoires, les rues de Port-au-Prince sont anormalement désertes. Redoutant les violences, les commerçants ont fermé leurs échoppes plus tôt que d’habitude le 5 novembre.

Si la constitution haïtienne interdit à un président d’enchaîner deux mandats consécutifs, c’est Jovenel Moïse (32,8% des voix), candidat soutenu par le gouvernement, qui est pour l’instant en tête des élections présidentielles. Celui-ci est suivi par Jude Célestin (25,2%), ancien dirigeant d’une agence gouvernementale. Si les résultats sont confirmés, ces deux hommes politiques s'affronteront lors d'un ultime tour de scrutin, le 27 décembre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales