Les journalistes palestiniens sont-ils les nouvelles têtes de Turc des forces israéliennes ? (VIDEO)

Deux gardes-frontières israéliens maîtrisent sans ménagement un journaliste palestinien lors d’affrontements près de Ramallah Source: Reuters
Deux gardes-frontières israéliens maîtrisent sans ménagement un journaliste palestinien lors d’affrontements près de Ramallah

Après qu’une nouvelle vidéo montrant des soldats israéliens attaquer des journalistes palestiniens qui couvraient les affrontements en Cisjordanie est apparue sur le Net, RT a réussi à interviewer le photojournaliste qui a tourné ces images.

Il s’est avéré que ce journaliste s’appelle Fadri Arouri et qu'il travaille pour l’agence d’information Xinhua. D’après lui, le policier israélien a délibérément pourchassé les journalistes. «Nous étions en train de couvrir les événements qui ont eu lieu au nord d’Al-Bireh quand soudain Tsahal a interpellé un homme qui avait déjà été frappé par une jeep israélienne», a expliqué Fadi Arouri.

Les journalistes se sont alors précipités vers le lieu de l’accident pour filmer la scène mais un agent de l’unité des gardes-frontière a commencé à utiliser du gaz poivre contre le caméraman et les ambulanciers, il s’est même mis à frapper et à pousser certains d’eux.

«Je me suis senti en danger. Certains journalistes étaient inconscients alors que d’autres étaient transportés dans des hôpitaux pour être traités. Mais la chose la plus bizarre, c’est que l’un des officiers a essayé d’enlever nos masques à gaz que nous portions pour nos protéger de pulvérisation de gaz poivre directement sur le visage […]», a poursuivi le journaliste en expliquant la situation dans laquelle il s’est retrouvéon analyse des circonstances dont il a fait face.

Après cet incident, RT a essayé de contacter la police israélienne pour obtenir un commentaire, sans réponse de leur part.

Les médias constituent une cible de l’armée israélienne ?

Ce n’est pas la première fois que les forces israéliennes sont accusées d’attaquer des journalistes. Une journaliste de la télévision libanaise Al Mayadeen s’est récemment retrouvée sous un feu croisé à Jérusalem-Est et aurait été touchée par une grenade assourdissante, alors qu’elle était en train de faire un reportage sur les affrontements en Cisjordanie.

Le journaliste Fadi Arouri estime qu’Israël utilise en fait une politique raciste envers les journalistes palestiniens. «Israel ressemble plutôt à une entité autoritaire, discriminant les Palestiniens et a fortiori leurs journalistes. Ces dernières années, des dizaines d’entre eux ont été blessés ou tués, et beaucoup d’autres ont été arrêtés», a-t-il déploré.

Aller plus loin : Des soldats de Tsahal tirent sur une palestinienne de 18 ans et la laissent mourir face contre terre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales