Des heurts entre Tsahal et des Palestiniens font plusieurs morts et des dizaines de blessés (VIDEO)

© Mussa Qawasma Source: Reuters

Une vague d’affrontements intenses a déferlé sur la Cisjordanie et la bande de Gaza vendredi soir. A plusieurs endroits, les forces israéliennes ont tiré des gaz lacrymogènes et des balles réelles pour répondre aux jets de pierres palestiniens.

Les tensions ont commencé le long de la barrière de sécurité de la bande de Gaza, où au moins 46 Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens et 10 autres intoxiqués par des gaz lacrymogènes, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé gazaoui, Ashraf al-Qidra. Deux personnes restent cependant dans un état critique.

En plus, au moins 17 personnes ont été blessées près d’Erez, au nord de la bande de Gaza. Un employé médical a été blessé après que les militaires de Tsahal ont pris pour cible une ambulance du Croissant Rouge palestinien dans la région d’al-Farrahine.

Ashraf al-Qidra a aussi précisé que 19 autres personnes avaient été blessées par des balles en caoutchouc et par des flammes issues de l’explosion des grenades lacrymogène. Tous les blessées ont été transportés à l’hôpital.

Les forces de sécurité israéliennes prétendent qu’elles ont été contrainte de réagir aux tentatives de centaines de palestiniens de «briser la clôture de sécurité» et ouvrir le feu pour «arrêter l’infiltration qui aurait menacé la sécurité des communautés voisines».

La Cisjordanie a également connu d’importantes tensions. A Bethléem, les Palestiniens jetaient des cocktail Molotov et des pierres sur les soldats israéliens qui ont, eux aussi, fait usage de balles caoutchoucs et de gaz lacrymogènes. Plus de 28 personnes ont été blessées.

Au sud de Bethléem, un nourrisson palestinien de 8 mois a péri par suffocation à cause des gaz lacrymogène dans le village de Beit Fajjar.

Plus tôt ce vendredi, deux autres Palestiniens ont été tués par Tsahal. Qassem Mahmoud Sabaneh a été abattu à Naplouse après s’être rendu l’auteur d’une attaque présumée contre un policier à la frontière israélienne. Ahmad Hamada Qneibi, 23 ans, est, lui, décédé à la suite de ses blessures quelques heures après avoir attaqué et blessé un Israélien dans Jérusalem-Est.

© Mohamad Torokman Source: Reuters

Depuis le début du mois d’octobre, les villes palestiniennes et israéliennes sont sujettes à des explosions de violence. Elles ont été engendrées par l’interdiction, imposée à la mi-septembre, aux Palestiniens de moins de 50 ans d’accéder à l'Esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem.

En savoir plus : La police israélienne accusée d'empêcher l'installation de caméras sur l'esplanade des Mosquées

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales