Face aux flux migratoires, Macron veut une Europe plus «souveraine» et une réforme de Schengen

Face aux flux migratoires, Macron veut une Europe plus «souveraine» et une réforme de Schengen© Darko Vojinovic/AP
Emmanuel Macron a plaidé pour une Europe plus forte face aux menaces intérieures et extérieures (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dans son discours consacré la présidence française de l'UE, le président français a évoqué la nécessité de renforcer la solidarité entre Etats-membres, notamment sur le sujet des migrations, et plaidé pour une réforme de l'espace Schengen.

Emmanuel Macron a proclamé, en présentant les objectifs de la présidence française de l'UE le 9 décembre, qu'il faudrait «passer à une Europe puissante dans le monde, pleinement souveraine, libre de ses choix et maître de son destin». Une nécessité selon lui, alors que l'Union est confrontée à des menaces internes et externes, dont les flux migratoires, face auxquels les Vingt-Sept ont éprouvé des difficultés à apporter une réponse coordonnée et alors que «nombreux sont ceux qui voudraient s'en remettre aux seules nations».

Mieux contrôler les migrations

A propos de la gestion des migrations, Emmanuel Macron a fait savoir qu'il entendait «harmoniser les règles en matière d'asile et d'accompagnement des réfugiés ou des migrants». Le chef de l'Etat a ici mis en garde contre le manque de coopération entre les Etats membres de l'UE ces dernières années, et évoqué «une réforme de l'espace Schengen» qui pourrait déboucher sur de nouveaux mécanismes de protection des frontières. 

Emmanuel Macron a souhaité la «mise en place d'un pilotage politique de Schengen», à travers des réunions régulières des ministres européens chargés de ces questions, ainsi que des mécanismes de soutien solidaire en cas de crise à la frontière d'un Etat membre. Au cours des années précédentes, les Etats-membres ont en effet pu agir sans coordination avec leurs voisins, et commencer à ériger des clôtures face aux arrivées de migrants. Enfin, le chef de l'Etat a mentionné la perspective de faire davantage appel à une «immigration choisie».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix