Nord Stream 2 : «un exemple flagrant» de sanctions «politiquement motivées», selon Moscou

Nord Stream 2 : «un exemple flagrant» de sanctions «politiquement motivées», selon Moscou© Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie Source: Sputnik
Sergueï Lavrov à Moscou, le 19 novembre 2021.
Suivez RT France surTelegram

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que les sanctions prises contre le gazoduc étaient un exemple de mesures unilatérales «dirigées par les Américains», auxquelles la Russie répond «de manière réfléchie et adéquate».

Le 23 novembre, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a qualifié les sanctions prises contre des acteurs impliqués dans le gazoduc Nord Stream 2 d'«exemple flagrant» d'actions «politiquement motivées», prises de façon unilatérale par l'Occident sous la direction des Etats-Unis.

S'exprimait lors d'un forum parrainé par l'Union russe des industriels et des entrepreneurs, Sergueï Lavrov s'est exprimé en ces termes : «C'est devenu un signe des temps, depuis de nombreuses années déjà, qu'un certain nombre d'Etats occidentaux – la plupart des Etats occidentaux, Américains en tête – mettent en œuvre des restrictions unilatérales, politiquement motivées, qui sont introduites pour tout : avec ou sans raison, comme on dit. Et, bien sûr, ce qu'ils font avec Nord Stream 2 en est un exemple flagrant.»

Nous répondons à ces mesures inamicales de manière réfléchie et adéquate

Compte tenu de ces sanctions, les entreprises russes travaillent désormais «dans des conditions très difficiles», a souligné le ministre, avant de poursuivre : «Pour notre part, nous répondons à ces mesures inamicales de manière réfléchie et adéquate. Nous sommes guidés par la tâche de maintenir la stabilité de l'économie nationale et du système financier». La Russie propose ainsi son propre programme «pour assurer des interactions sur un pied d'égalité, ainsi que l'équilibre des intérêts dans les relations économiques internationales, sans aucune discrimination», a ajouté le haut diplomate.

Le 22 novembre, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a déclaré qu'un rapport avait été soumis au Congrès concernant l'éventuelle introduction de sanctions contre Nord Stream 2. Le rapport énumère deux navires et une entité liée à la Russie impliqués dans le pipeline.

La construction de Nord Stream 2 a été entièrement achevée le 10 septembre 2021. Initialement, le gazoduc aurait dû être achevé fin 2019, mais les travaux ont été retardés en raison des sanctions américaines. Nord Stream 2 se compose de deux tronçons d'une capacité totale de 55 milliards de mètres cubes par an, et s'étend de la côte russe à l'Allemagne en passant par la mer Baltique.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix