Autriche : manifestation contre le reconfinement général et l'obligation vaccinale

Auteur: RT France
Suivez RT France surTelegram

Des manifestations ont eu lieu ce 20 novembre en Autriche, où le gouvernement impose un reconfinement général à partir du 22 novembre ainsi que l'instauration de l'obligation vaccinale à partir de février.

De nouvelles manifestations ont eu lieu ce 20 novembre en Autriche, où le gouvernement s'apprête à reconfiner l'ensemble de sa population, y compris les personnes vaccinées, à partir du 22 novembre. Les autorités autrichiennes ont aussi décidé de rendre la «vaccination obligatoire» à partir de février, devenant ainsi le premier pays de l'UE à prendre de telles mesures face à la résurgence des cas de Covid-19.

Plus de 35 000 manifestants, selon la police, se sont rassemblés à Vienne. Ils étaient des centaines de manifestants faisaient déjà le pied de grue sur la place Heldenplatz devant le palais de la Hofburg en tout début d'après-midi, à l'appel du parti populiste de droite FPÖ, pour protester contre les mesures sanitaires. Son chef, testé positif au coronavirus, ne peut pas y participer. «L'Autriche est maintenant une dictature !» a lancé Herbert Kickl à propos des nouvelles mesures.

La foule, réunie au coeur de la capitale autrichienne à deux pas de l'ancien palais impérial de la Hofburg, agitait des banderoles dénonçant «fascisme», «tyrannie» et «corona-dictature» ou encore disant «non à la division de la société».

Le tout sous haute surveillance de la police, qui a procédé à une dizaine d'interpellations. Hormis quelques fumigènes et des jets de canettes, la manifestation s'est dans l'ensemble déroulée dans le calme.

Toute la population est concernée par le reconfinement

Depuis le 15 novembre déjà en Autriche, les deux millions de personnes non vaccinées n'avaient plus le droit de quitter leur domicile, sauf pour faire leurs courses, du sport ou pour des soins médicaux. Désormais, toute la population va être concernée par le reconfinement dans ce pays au taux de vaccination de 66%, soit légèrement en deçà de la moyenne européenne, malgré l'instauration d'un pass sanitaire dès le printemps. Les magasins non essentiels, restaurants, salles de concert et cinémas seront fermés. Les écoles restent ouvertes pour l'instant mais les parents sont encouragés à garder leurs enfants à la maison s'ils le peuvent. Le télétravail est fortement recommandé.

Le gouvernement avait commencé à durcir le ton début novembre et les restrictions qui avaient alors été mises en place ont entraîné une nette hausse du nombre d'inscriptions dans les centres de vaccination. Mais les cas continuent d'augmenter, se situant à des niveaux inédits depuis l'émergence de la pandémie : ce 20 novembre, près de 16 000 nouvelles contaminations ont été enregistrées.

De nombreuses manifestations contre les mesures restrictives se tiennent ce même jour dans plusieurs pays, comme c'est le cas en Australie, aux Pays-Bas et dans les Antilles françaises.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»