L'Algérie retrouve sa connection Internet après une panne géante de cinq jours

Une jeune algérienne surfe sur la toile dans un cyber-café d'Alger.© Reuters Source: Reuters
Une jeune algérienne surfe sur la toile dans un cyber-café d'Alger.

La coupure d'un câble sous-marin par un navire avait privé l'Algérie d'Internet, écartant le pays du reste du monde durant 5 jours et mettant en évidence la vulnérabilité de son système de télécommunications. La connection a depuis été rétablie.

La panne a été provoquée jeudi par un navire mouillé dans la rade d'Annaba, à 600 km à l'est d'Alger. L'ancre du bateau a sectionné le câble reliant cette ville à Marseille, en France. Cet accident avait fait perdre au pays 80% de sa capacité de connexion au web.

Grace aux opérations des équipes techniques du navire câblier Raymond Croze, parti de Marseille, le câble a été remis en état et la situation est revenue à la normale, a précisé Algérie Télecom, principal opérateur du pays. 

Selon son directeur de communication Abdelmalek Touati, interrogé par l'AFP, Algérie Télécom, a déposé plainte contre X et va demander réparation pour les dommages occasionnés. 

Un procès-verbal à l’encontre du commandant du navire ayant provoqué la coupure est «en cours d’élaboration», a indiqué à l'agence Algérie Presse Service (APS) un responsable des garde-côtes, Abdelhakim Bouchbit, sans révéler l’identité du bateau en question. Selon le quotidien El Watan, il s'agirait d'un navire battant pavillon panaméen et transportant une cargaison de blé.

La panne avait obligé de nombreux cybercafés, dont le nombre a explosé ces dernières années, à fermer leur portes, au grand dam des internautes qui ont critiqué la faiblesse des infrastructures.

L'Algérie compte 10 millions d'abonnés à la 3G et deux millions à l'ADSL, sur une population de 40 millions d'habitants.

Mais l'impact de la panne a été limité par le faible développement de l'économie numérique en Algérie, où il n'y a pas d'e-commerce ni transfert d'argent en ligne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales