Un croiseur américain passe près d’îles contestés en mer de Chine méridionale, Pékin en colère

Le croiseur américain Lassen Source: Reuters
Le croiseur américain Lassen

La Chine a fustigé les Etats-Unis pour avoir ignoré plusieurs mises en garde et autorisé à envoyer l’un de ses navires de combat près des îles artificielles créées par Pékin en mer de Chine méridionale, «portant atteinte à la stabilité de la région».

«Ces mouvements du croiseur américain constituent une menace à la souveraineté et à la sécurité de la Chine, de même qu’à la sécurité des habitants de ces îles ; ils portent atteinte à la paix et à la stabilité de la région. Dans ce contexte, la Chine exprime son extrême mécontentement et proteste résolument [contre ces actions]», lit-on dans un communiqué du ministère chinois des Affaires étrangères publié sur son site officiel.

Les autorités chinoises ont suivi de près les manœuvres du navire américain alors qu’il pénétrait «illégalement» les eaux jouxtant ces îles, d’après le message de la diplomatie chinoise. Le passage du croiseur a eu lieu «en dépit de plusieurs mises en garde», souligne le communiqué.

En savoir plus : Espionnage stratégique et industriel, Obama tacle la Chine pour faire le ménage à l'intérieur

Cependant, elle «s'oppose absolument à ce qu'un pays tiers utilise la liberté de navigation et de survol comme un prétexte pour porter atteinte à la souveraineté nationale de la Chine ou à ses intérêts sécuritaires», a déclaré Pékin, en ajoutant qu’ils se tenaient «prêts à apporter une réponse appropriée à tout type de provocation».

Un responsable anonyme de la Défense américaine cité par Associated Press a confirmé ce lundi qu’un navire de combat des Etats-Unis a navigué près des îles artificielles et de l’île Nanshan. D’après des informations ultérieures, la marine américaine projetait d’envoyer son croiseur en patrouille en suivant un itinéraire passant à quelque 22 kilomètres de ces îles. Le navire américain a pu être accompagné par un ou deux avions de surveillance des Etats-Unis, qui ont déjà effectué plusieurs vols de reconnaissance dans la région, selon une autre source gouvernementale citée par Reuters. Les responsables américains n’ont pas exclu que de nouvelles patrouilles soient organisées dans la zone, a-t-il été annoncé.

En savoir plus : Russie, Etats-Unis, Chine et Iran, quatre pays pour deux visions du monde

Le croiseur Lassen devait passer par les récifs de Subi et Mischief, qui font partie des îles Spratleys, dont la Chine revendique la souveraineté. Les deux récifs se trouvaient sous la surface avant que Pékin n’entame un ambitieux projet visant à en faire des îles. Les critiques de ces plans craignent que les nouvelles îles seront utilisées à des fins militaires, alors que Pékin souligne que l’aspect militaire de ce programme est minime et que ses objectifs relèvent principalement du domaine civil.

Cet incident survient quelques semaines avant la tenue de plusieurs sommets de la région Asie-Pacifique prévus à la fin du mois de novembre. Les présidents américain Barack Obama et chinois Xi Jinping doivent tous les deux y prendre part.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales