Des milliers de Géorgiens manifestent en soutien à l'ex-président Mikheïl Saakachvili

Suivez RT France surTelegram

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté le 14 octobre dans la capitale géorgienne Tbilissi pour réclamer la libération de Mikheïl Saakachvili, l'ex-président géorgien accusé d'«abus de pouvoir».

Des milliers de personnes sont sorties dans la rue de Tbilissi, capitale de la Géorgie, pour réclamer la libération de Mikheïl Saakachvili, ancien président géorgien et ancien gouverneur de la région d'Odessa en Ukraine.

«Le troisième président de Géorgie, Mikheïl Saakachvili, a été arrêté et envoyé en prison», avait déclaré le 1er octobre le Premier ministre géorgien Irakli Garibachvili lors d'une conférence de presse. Mikheïl Saakachvili était recherché en Géorgie pour «abus de pouvoir» dans une affaire qu'il juge politique. Il avait annoncé être rentré en Géorgie après un exil de huit ans. Irakli Garibachvili a précisé que les forces de l'ordre avaient suivi les déplacements de Mikheïl Saakachvili à partir de l'Ukraine et avaient «décidé d'une opération de police au lieu et au moment où il y avait le moins d'obstacles à l'arrestation».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»