«Piquons-les pendant qu'ils dorment» : la proposition de Duterte pour vacciner les plus sceptiques

«Piquons-les pendant qu'ils dorment» : la proposition de Duterte pour vacciner les plus sceptiques© Lisa Marie David Source: Reuters
Le président philippin Rodrigo Duterte prononce un discours le 26 juillet 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Rodrigo Duterte a proposé que les plus réticents de ses compatriotes à se faire vacciner contre le Covid-19 reçoivent une injection pendant leur sommeil. Aux Philippines, à peine un cinquième de la population affiche un parcours vaccinal complet.

«Je sais que beaucoup ne veulent toujours pas [se faire vacciner]. Alors, allons [chez eux] et piquons-les pendant qu'ils dorment, fin de l'histoire», a proposé le président des Philippines, Rodrigo Duterte, lors d'un discours diffusé le 12 octobre par la chaîne gouvernementale PTV, cité par l'agence de presse Tass.

Durant la même intervention, le chef d'Etat philippin a souligné qu'outre la vaccination, il était également important de porter des masques et de respecter les mesures de distanciation physique, des précautions qu'il a souligné être nécessaires pour endiguer la propagation du coronavirus dans le pays.

Les Philippines ont utilisé près de 50 millions de doses de différents vaccins Covid-19. Quelque 23 millions de personnes dans le pays ont été entièrement vaccinées, sur une population de près de 110 000 millions d'habitants. Les autorités espèrent vacciner jusqu'à 70 millions de personnes d'ici la fin de l'année.

Duterte déterminé à faire respecter les mesures sanitaires

Rodrigo Duterte avait précédemment annoncé qu'il souhaitait faire adopter une loi permettant d'envoyer en prison les contrevenants à la quarantaine.

Il a également déclaré que les participants à des manifestations de masse seraient passibles de peines de prison. Au début du mois de juin 2021, le président philippin avait clamé que des accusations de meurtre pourraient être portées contre des personnes qui, sachant parfaitement qu'elles avaient le Covid-19, avaient négligé les règles, participant ainsi à la propagation du virus. A plusieurs reprises, le chef d'Etat a appelé les vaccino-sceptiques à rester chez eux, refusant par ailleurs aux citoyens le droit de choisir un vaccin, sur la base que tous les vaccins approuvés par les autorités locales étaient efficaces.

Le 30 janvier 2020, les Philippines, qui comptent plus de 110 millions d'habitants, ont enregistré le premier cas de Covid-19. Depuis, le pays a enregistré quelque 39 600 patients décédés après avoir contracté le virus.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»