«Propagande» : à New York, une femme déchire une publicité pro-vaccin contre le Covid-19

«Propagande» : à New York, une femme déchire une publicité pro-vaccin contre le Covid-19© Capture d'écran/Twitter/@DamnNobueno
Vidéo
Aux États-Unis, une femme a généré un débat de société en déchirant une affiche publicitaire dans le métro new-yorkais.
Suivez RT France surTelegram

Une femme, décrite par le Daily Mail comme «une conductrice du métro de New York», s'en est prise à une campagne d'affichage du site de rencontres OkCupid laissant entendre que seuls les vaccinés pouvaient avoir des rapports intimes.

A New York, une femme a déchiré une affiche publicitaire au contenu très suggestif : alors qu'elle prenait le métro new-yorkais, cette femme, décrite par le Daily Mail comme «une conductrice du métro de New York» a volontairement arraché une affiche qu'elle trouvait indécente. La séquence a été diffusée le 22 septembre sur les réseaux sociaux.

La publicité ciblée montre deux bouches ouvertes connectées par une seule et même langue et ayant pour slogan «Every Single Vaxxer» («Chaque personne vaccinée»), suggérant ainsi que seuls les personnes vaccinées peuvent profiter des plaisirs de la chair.

«Propagande» : à New York, une femme déchire une publicité pro-vaccin contre le Covid-19© OKcupid
L'affiche du site de rencontre OkCupid qui a provoqué la fureur d'une passagère.

«Propagande», «Dégoûtant»...

Certains passagers ont convenu que ces publicités étaient inappropriées. Dans la vidéo, on peut entendre une autre dame déclarer : «C'est de la propagande, cela a des effets négatifs sur les plus jeunes, c'est dégoûtant !» 

Dans la vidéo devenue virale, la femme déchirant l'affiche soutient que le message véhiculé par ces publicités est une forme «d'ingénierie sociale». «Ils essaient de nous diviser et de nous conquérir. Le gouvernement est contre nous, et vous ne le voyez pas», assure-t-elle.

Elle s'emporte également contre les publicités faisant la promotion des vaccins contre le Covid-19. «Vous croyez sincèrement qu'en vous vaccinant, tout cela va disparaître ?», ajoute-t-elle. «Il [le Covid] ne disparaîtra jamais à moins que nous, le peuple, affirmions que nous n'en voulons plus.»

Dans sa tirade, la femme explique qu'il serait plus logique d'avoir un «laissez-passer pour les graisses» plutôt qu'un «laissez-passer pour le vaccin», car la plupart des patients qui développent des complications graves dues au virus sont obèses.

Elle cible ensuite une publicité du détaillant de vêtements Old Navy faisant la promotion de «l'égalité corporelle», insistant sur le fait que «ce n'est pas une question d'égalité, c'est juste du communisme». Dans la vidéo mise en ligne, on entend la passagère qui filmait la scène haranguer les autres passagers : «Prenez-en de la graine ! Voilà à quoi ressemble de la bravoure, dire non à la propagande !»

Un site de rencontres coutumier des campagnes-chocs

Cette affiche fait partie d'une campagne de marketing lancée il y a trois ans par le site de rencontres en ligne OkCupid. Ces publicités, qui se veulent «inclusives», vantent le style de vie dit «DFT», une abréviation d'argot américain pour «Down To Fuck» («Prêt à baiser»). Le site de rencontre OkCupid permet de choisir entre 22 options de genre et 12 orientations sexuelles différentes pour les profils d'utilisateurs. Une nouvelle fonctionnalité introduite cette semaine permet aux utilisateurs de mettre en avant leurs vues pro-avortement ou pro-vaccin avec un badge spécial adossé à leurs profils.

La dernière campagne de marketing d'OkCupid est de nature fortement politisée, incluant des slogans tels que «C'est OK de ne sortir qu'avec des personnes qui soient pro-avortement» ou encore «C'est OK d'avoir de fortes convictions et de les abandonner pour une nuit».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»