Les évacuations touchent à leur fin à Kaboul à quelques jours du désengagement américain

Les évacuations touchent à leur fin à Kaboul à quelques jours du désengagement américain© Wakil KOHSAR Source: AFP
en continu
Des volontaires et du personnel médical amènent un homme blessé sur une civière pour qu'il soit soigné après deux puissantes explosions à l'aéroport de Kaboul (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des explosions survenues le 26 août autour de l'aéroport de Kaboul en Afghanistan ont fait plusieurs dizaines de victimes, dont 13 soldats américains. Certains pays ont mis fin à leurs opérations d'évacuation alors que d'autres les poursuivent.

Mise à jour automatique
  • Emmanuel Macron a appeléce 28 août «ne pas baisser la garde» face aux djihadistes de Daesh car ils demeurent «une menace», notamment en Irak où se trouve le président français.

    «Nous savons tous qu'il ne faut pas baisser la garde, car Daesh demeure une menace et je sais que le combat contre ces groupes terroristes est une priorité de votre gouvernement», a dit le président français à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre irakien, Moustafa al-Kazimi, à Bagdad, où doit débuter à la mi-journée un sommet avec des dirigeants du Moyen-Orient.

  • La France a mis fin dans la soirée du 27 août à son pont aérien pour évacuer des Afghans de Kaboul vers Paris, ont annoncé la ministre des Armées et le chef de la diplomatie française.

    «L'opération Apagan, déclenchée le 15 août à la demande du Président de la République, a pris fin ce soir», a tweeté Florence Parly.

    Près de 3 000 personnes, dont une centaine de ressortissants français et plus de 2 600 Afghans ont été évacués, a précisé l'état-major des Armées. 

    Ce pont aérien a dû être interrompu «les conditions de sécurité n’étant plus remplies sur l'aéroport» de Kaboul en raison du «désengagement rapide des forces américaines» qui auront quitté l'Afghanistan le 31 août, ont ajouté Florence Parly et Jean-Yves Le Drian dans un communiqué commun.

  • Les Taliban, qui ont dit avoir pris le contrôle de plusieurs parties de l'aéroport de Kaboul, ne s'occupent d'aucune opération qui y sont en cours, a affirmé le Pentagone.

    «Ils ne s'occupent d'aucune des portes d'embarquement ni d'aucune des opérations à l'aéroport. C'est toujours sous le contrôle de l'armée américaine», a déclaré le porte-parole du Pentagone John Kirby.

  • Les Taliban ont pris le contrôle de plusieurs parties de l'aéroport de Kaboul, a annoncé l'un de leurs porte-parole, à quatre jours du retrait définitif des troupes américaines.

    «Aujourd'hui, trois endroits importants de la partie militaire de l'aéroport de Kaboul ont été évacués par les Américains et sont sous contrôle de l'Emirat islamique», a tweeté ce porte-parole, Bilal Karimi. «Maintenant, une toute petite partie reste», aux mains des Américains, a-t-il ajouté.

  • Il n'y aura pas de reconnaissance des Taliban par Washington ou ses alliés dans l'immédiat, selon la Maison Blanche. «Je veux être très claire : il n'y a aucun empressement à une quelconque reconnaissance par les Etats-Unis ou les partenaires internationaux avec qui nous avons discuté», a affirmé la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki lors d'une conférence de presse.

    Les Taliban ont demandé aux Etats-Unis de conserver une présence diplomatique en Afghanistan après la fin de leur retrait prévue le 31 août, mais Washington n'a pas encore pris de décision, ont fait savoir des responsables américains.

  • La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a «fermement» condamné les attentats terroristes survenus à Kaboul le 26 août. «Nous adressons nos condoléances aux familles et aux proches des victimes, et nous souhaitons aux blessés un prompt rétablissement», a déclaré la diplomate.

    «Les attaques menées dans ce contexte d'évacuation du contingent militaire étranger depuis l’Afghanistan sont une tentative des terroristes de rendre encore plus compliquée la situation déjà difficile que subit ce pays», a-t-elle déploré. «Nous appelons à une normalisation rapide de cette situation sous haute tension autour de l’aéroport de Kaboul. Nous espérons que la paix et la sécurité soient rétablies en Afghanistan», a-t-elle conclu.

  • L'attentat-suicide de l'aéroport de Kaboul a été perpétré par un seul auteur, a assuré le Pentagone, après avoir affirmé dans un premier temps qu'il y avait eu deux explosions provoquées par deux auteurs.

    «Nous ne pensons pas qu'il y ait eu de deuxième explosion à l'hôtel Baron ou près de l'hôtel, [nous pensons] qu'il n'y avait qu'un seul auteur de l'attentat-suicide», a déclaré le général Hank Taylor lors d'une conférence de presse.

  • Pierre Guerlain, spécialiste des Etats-Unis, s’exprime sur les critiques auxquelles fait face Joseph Biden aux Etats-Unis pour sa gestion de la crise en Afghanistan après la prise de pouvoir des Taliban et l’attentat près de l’aéroport de Kaboul du 26 août.

    Certains démocrates critiquent le maintien de la date limite du retrait des troupes au 31 août. L’invité du JT de RT France souligne que la guerre en Afghanistan a été une «bonne affaire» pour le complexe militaro-industriel américain mais un désastre pour le peuple afghan.

  • Deux Britanniques, ainsi que l'enfant d'un autre ressortissant britannique, ont été tués dans l'attentat mené le 26 août à l'aéroport de Kaboul, qui a fait au moins 85 morts, a annoncé ce 27 août le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab. 

    «Je suis profondément attristé d'apprendre que deux ressortissants britanniques ainsi que l'enfant d'un autre ressortissant britannique ont été tués dans l'attaque terroriste, et deux autres ont été blessés», a-t-il déclaré. 

  • Les auteurs de l'attentat meurtrier à l'aéroport de Kaboul doivent être «traduits en justice», a affirmé le Conseil de sécurité de l'ONU, condamnant un acte «odieux» contre des civils.

    «Les membres du Conseil de sécurité ont souligné la nécessité que rendent des comptes les auteurs, organisateurs, financiers et parrains de ces actes terroristes criminels, et de les traduire en justice», a indiqué l'ONU dans un communiqué, demandant à «tous les Etats» de «coopérer en la matière».

Découvrir plus

Deux explosions se sont produites le 26 août devant l'aéroport de Kaboul , tuant entre 13 et 20 personnes, et blessant des dizaines d'autres, notamment parmi les milliers d'Afghans qui s'y massent depuis des jours dans l'espoir de quitter l'Afghanistan.

Les dirigeants internationaux, dont les Taliban, ont réagi à cette attaque pour la condamner.

Les Occidentaux mènent à Kaboul leurs dernières opérations d'évacuation des ressortissants afghans jugés en danger après la prise de pouvoir des talibans, avant la date butoir défini par ces derniers du retrait des troupes américaines le 31 août.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»