La Russie ne déploiera pas ses forces armées en Afghanistan, assure Poutine

La Russie ne déploiera pas ses forces armées en Afghanistan, assure Poutine Source: Reuters
Vladimir Poutine devant le congrès du parti Russie Unie
Suivez RT France surTelegram

Le président russe s'est exprimé au sujet de la situation en Afghanistan. Il a écarté toute possibilité de déploiement de forces armées dans le pays en proie aux tensions après le départ des troupes américaines et la prise du pouvoir par les Taliban.

S'adressant au congrès du parti au pouvoir Russie Unie le 24 août, le chef de l'Etat russe Vladimir Poutine a déclaré que son pays ne déploierait pas ses forces armées en Afghanistan. Il a ajouté que Moscou avait tiré les leçons de l'intervention de l'Union soviétique qui a duré une décennie (1979-1989).

«Vous savez à quel point la situation est difficile et alarmante en Afghanistan aujourd'hui. Nous suivons de près cette situation, en coopération active avec nos alliés de l'OTSC [l'Organisation du traité de sécurité collective réunissant l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Russie et le Tadjikistan]», a affirmé Vladimir Poutine, ajoutant : «Bien entendu, nous n'allons pas nous immiscer dans les affaires intérieures de l'Afghanistan, encore moins allons-nous impliquer nos forces armées dans un conflit de tous contre tous – à mon avis, c'est exactement ce qui se passe là-bas –, un conflit qui dure dans ce pays depuis plusieurs décennies.»

En parallèle, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a accusé les Etats-Unis de vouloir forcer les pays d'Asie Centrale, alliés de la Russie, à accueillir des Afghans fuyant les Taliban. Lors d'une visite en Hongrie, Sergueï Lavrov a ainsi critiqué les «actions insistantes et obstinées de Washington visant à convaincre un certain nombre de pays d'Asie centrale et d'autres régions d'accueillir des citoyens afghans qui coopéraient avec les Etats-Unis et les Etats membres de l'Otan».

Plusieurs ex-républiques soviétiques d'Asie centrale partagent une frontière avec l'Afghanistan et la Russie, dès lors des «combattants déguisés en réfugiés» pourraient atteindre le territoire russe, avait estimé le 22 août Vladimir Poutine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»