La Hongrie fait des émules : la Slovénie pourrait à son tour ériger une clôture contre les migrants

© Regis Duvignau Source: Reuters

La Slovénie réfléchit à la façon de protéger ses frontières contre les migrants, et notamment à la construction d’une barrière pour entraver leur flux si l’UE ne lui fournit pas un soutien, a fait savoir le Premier ministre slovène.

«Nous espérons toujours une solution européenne, mais si nous perdons espoir à ce niveau-là, si dimanche nous n'obtenons pas suffisamment, alors tout sera possible car nous aurons été laissés tout seuls», a déclaré le Premier ministre slovène Miro Cerar sur les ondes de la télévision publique. En répondant à une question sur l’érection d’une barrière le long de sa frontière, il a répondu : «Nous envisageons également cette option, mais le moment n'est pas venu».

Le gouvernement slovène affirme qu’il ne dispose pas des ressources suffisantes pour accueillir tous les migrants qui arrivent dans le pays et attend une aide européenne financière de 140 millions d’euros.

En savoir plus : Slovénie, énorme incendie dans un camp de réfugiés

Miro Cerar est allé encore plus loin et a accusé la Croatie d’envoyer trop de migrants en Slovénie. Ainsi, depuis samedi dernier, plus de 47 000 migrants sont arrivés dans le pays après que la frontière entre la Croatie et la Hongrie a été fermée.

La Slovénie déploie des chars pour faire face à l’arrivée de 12 000 migrants en 24 heures

La Slovénie a déployé des chars et la police anti-émeutes pour procéder au contrôle des milliers de migrants qui arrivent de la Croatie et de la Hongrie. Plus de 12 000 ont en effet traversé la frontière slovène au cours des dernières 24 heures et des milliers d’autres sont attendus après la fermeture de la frontière entre la Hongrie et la Croatie vendredi dernier. Le 23 octobre, un homme a été blessé dans des affrontements qui opposaient des migrants à la police des frontières serbe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales