La montée du néonazisme en Allemagne : un complot contre des réfugiés déjoué en Bavière

La police allemande © Michael Dalder Source: Reuters
La police allemande

La police allemande a découvert un complot néonazi visant des centres d’accueil pour les réfugiés. Les assaillants avaient prévu de les attaquer avec des explosifs, des couteaux, des battes de baseball et un fusil.

Les policiers bavarois surveillaient un groupe de 11 hommes et deux femmes depuis plus d’un an dans la ville allemande de Bamberg. Mercredi dernier, ils ont effectué une rafle contre les maisons des suspects où des drapeaux avec des croix gammées, des revues nazies, des souvenirs du Troisième Reich, des munitions et des armes ont été retrouvés.

Les membres de ce groupe avaient l’intention d’attaquer un centre d’accueil pour réfugiés venus des Balkans, rapporte la police.

Certaines personnes interpellées sont membres du parti extrémiste Die Rechte, d’autres sont des partisans du groupe anti islamiste Pegida. Plusieurs d’entre eux avaient pris part aux manifestations xénophobes organisées par le mouvement né à Dresde.

Un porte-parole du parquet de Bamberg a déclaré que le groupe avait l’intention d’utiliser des explosifs dans le but «d’instiller la terreur et la crainte parmi les demandeurs d’asile». Il a qualifié le groupe de «dangereux», indique le journal allemand Süddeutsche Zeitung.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales