Au Sénégal, la hausse des contaminations au Covid-19 préoccupe les autorités

Auteur: RT France
Suivez RT France surTelegram

Au Sénégal, les autorités craignent une reprise épidémique sur fond de hausse quotidienne des cas de Covid-19. Les rassemblements, la reprise des activités et le non-respect du port du masque sont pointés du doigt.

Sur le continent africain, les chiffres du Covid-19 augmentent régulièrement depuis six semaines, avec une hausse des contaminations estimée à 25% pour le mois de juin, selon l'Organisation mondiale de la santé. Le Sénégal n’est pas épargné par cette hausse des contaminations : selon un décompte de Reuters, le nombre moyen de nouveaux cas quotidiens recensés a augmenté de plus de 65% au cours des trois dernières semaines. 

Cette dernière poussée épidémique, qui correspond à ce qu’on appelle la troisième vague, risque d’être un peu difficile pour le continent à cause du variant Delta et compte tenu aussi du relâchement.

Comme le rapporte notre correspondante à Dakar Lilaafa Amouzou, cette hausse des cas s'explique en partie par les rassemblements populaires, la reprise des activités et un non-respect du port du masque, difficile à supporter pour de nombreux habitants en cette période marquée par de fortes chaleurs. 

Le président Macky Sall déplore «le nationalisme vaccinal» de certains pays

Dans ce contexte, alors qu'il participait aux Rencontres économiques d’Aix-en-Provence organisées par le Cercle des économistes les 2, 3 et 4 juillet, le président sénégalais Macky Sall a alerté sur la difficulté des Etats africains à se procurer des vaccins en quantité suffisante pour faire face à une éventuelle nouvelle flambée de l'épidémie.

Dans son intervention, le chef d'Etat a également évoqué la problématique de la vaccination, soulignant que malgré les efforts de l’initiative Covax, le programme qui vise à garantir une distribution équitable des sérums à travers le monde, «les grands pays ont pratiqué un nationalisme vaccinal».

Si le pays observe une hausse des contaminations quotidiennes, elles n'influent pas pour l'heure sur le nombre de décès. Entre un à trois décès sont recensés quotidiennement dans le pays depuis le mois d'avril. Depuis le début de la crise sanitaire, 43 627 cas de contamination et 1 171 décès liés au coronavirus ont été recensés dans le pays.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix