Vaccins, Chine, relations UE-Washington... Retrouvez l'essentiel du sommet du G7 de Carbis Bay

Vaccins, Chine, relations UE-Washington... Retrouvez l'essentiel du sommet du G7 de Carbis Bay© POOL Source: Reuters
en continu
La photo de famille du G7, le 11 juin 2021.
Suivez RT France surTelegram

Les dirigeants des Etats du G7 ont tenu un sommet en Angleterre du 11 au 13 juin. Vaccination, origine du Covid-19 et écologie, notamment, étaient au menu de cette rencontre des puissances occidentales.

Mise à jour automatique
  • IMPORTANT

    Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays du G7 prennent la parole lors de la dernière journée du sommet.

  • «Les pays du G7 ont adopté une déclaration commune qui, outre l'appel traditionnel à la Russie de mettre fin à ses comportements déstabilisateurs, présente un aspect intéressant», a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

    Et de développer : «Le groupe a exprimé son intérêt pour des relations "stables et prévisibles" avec la Fédération de Russie. Avant, il avait pour habitude de dire que la Russie devrait être plus stable et prévisible. Maintenant, cet objectif est considéré comme faisant partie des relations communes, c'est-à-dire dépendant de toutes les parties. Considérant que notre prévisibilité est confirmée par les années et les actes, la balle est dans le camp du G7, qui n'est pas particulièrement bon dans ce domaine.»

  • En clôture du G7, le chef d'Etat américain Joe Biden a notamment déclaré qu'il ne cherchait pas «le conflit» avec la Chine.

    Il a aussi qualifié d'«obligation sacrée» l'Article 5 de la charte de l'OTAN prévoyant de défendre un allié attaqué.

  • En ce dernier jour du G7, le président américain Joe Biden a promis d'être «très clair» avec Vladimir Poutine sur ses désaccords, à quelques jours de la rencontre à Genève de ces deux dirigeants.

    De son côté, le chef d'Etat français Emmanuel Macron a dit voir d'un bon œil la rencontre Biden-Poutine, disant avoir toujours été un partisan du dialogue avec le président russe.

  • «Le G7 n'est pas un club hostile à la Chine», a assuré le président de la République française Emmanuel Macron, en conférence de presse en clôture du sommet, tout en précisant que les puissances du G7 avaient des «désaccords» avec le pays asiatique, notamment sur le «travail forcé» et les «droits de l'Homme».

  • Les dirigeants du G7 se sont engagés à accélérer la lutte contre le changement climatique, avec pour objectif de réduire de 50% leurs émissions de CO2 d'ici 2030 et d'augmenter les financements pour les pays défavorisés.

    «Nous avons été clairs sur le fait que nous devons commencer à mettre en œuvre les mesures [...] tout en aidant les pays en développement en même temps», a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson.

  • Le G7 a demandé une enquête plus poussée de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l'origine du Covid-19 en Chine. 

    Cette enquête doit être «transparente» et «menée par des experts», ont souligné les dirigeants du G7 dans le communiqué final publié en conclusion du sommet.

  • Le G7 appelle la Chine à «respecter les droits humains» dans le Xinjiang et à Hong Kong et la Russie à «cesser ses activités déstabilisatrices», selon le communiqué final du sommet.

  • Le G7 promet de diviser par deux ses émissions de CO2 d'ici 2030, selon le communiqué final du sommet.

  • Le G7 a convenu de distribuer plus d'un milliard de vaccins contre le coronavirus d'ici la fin de 2022 dans l'espoir d'éradiquer la pandémie, a annoncé le Premier ministre britannique Boris Johnson, à l'issue du sommet.

  • Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays du G7 prennent la parole lors de la dernière journée du sommet.

Découvrir plus

Pandémie oblige, les chefs d'Etat et de gouvernement se sont salués d'un coup de coude et se sont tenus à distance pour la traditionnelle photo de famille, sur la plage de la station balnéaire anglaise de Carbis Bay, en Cornouailles, le 11 juin pour le début du sommet du G7. Cette rencontre, qui durera jusqu'au 13 juin, la première qui ne se tient pas à distance en presque deux ans, permet le retour des réunions de travail mais aussi de discrets apartés pour avancer sur les crises du moment.

Au programme officiel figurent surtout la reprise d'une économie mondiale laminée par la pandémie et le partage plus équitable des vaccins anti-Covid par les pays riches.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken se trouve avec Joe Biden en Europe pour ce sommet du G7, qui sera suivi de réunions des dirigeants de l'OTAN et de l'Union européenne. Le locataire de la Maison Blanche, rappelle l'AFP, tente d'unir à cette occasion ses alliés occidentaux, en particulier face à la Chine, sur des dossiers tels que le commerce, les droits de l'Homme ou encore les technologies, dans ce qu'il considère être une priorité stratégique de son mandat : la confrontation des démocraties contre les «autocraties».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»