«Propagande» : Valls fustige la parodie de la télévision catalane sur son retour en France

«Propagande» : Valls fustige la parodie de la télévision catalane sur son retour en France© Philippe Wojazer Source: Reuters
Vidéo
Manuel Valls le 2 octobre 2018 à l'Assemblée nationale, à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une chaîne de télévision catalane a diffusé un clip parodique visant Manuel Valls, après que celui-ci a annoncé son retour en France, quittant ainsi son poste de conseiller municipal à Barcelone. L'ex-chef du gouvernement français a vivement réagi.

A peine 48 heures après sa publication, la vidéo cumule plus d'un million de vues sur les réseaux sociaux : la télévision catalane TV3 semble avoir réussi son coup avec un clip parodique dédié au retour en France de Manuel Valls, qui a récemment annoncé démissionner de ses fonctions à la mairie de Barcelone, où il a passé (presque) deux ans en tant que conseiller municipal. 

«Moi… Manuel Valls - Au revoir !» : c'est le titre du clip publié le 27 mai par l'émission humoristique catalane «Polonia», en référence au tube français sorti en l'an 2000, «Moi... Lolita», dont on retrouve aujourd'hui les sonorités sur un texte particulièrement railleur à l'endroit de l'ancien Premier ministre français, dont la doublure apparaît en costume aux poches intérieures débordant de billets de banque.

«J'ai perçu tous mes honoraires [...] je peux déjà m'en aller [...] ça fait longtemps que je n'ai pas de pouvoir, je ferai tout ce qu'on me dira de faire», peut-on par exemple lire dans une traduction en français du texte catalan qui, à plusieurs reprises, moque les reconversions politiques du personnage. «Je pourrais même fonder un parti, peu importe qu'il soit de droite ou de gauche, moi, je m'appelle Manuel Valls», chante encore la doublure parodique de celui qui s'apprête à rentrer en France.

«Aucun commentaire sur la parodie», selon Manuel Valls... enfin presque

Visiblement peu emballé par la parodie dont il a fait l'objet, le principal intéressé y a réagi dans un tweet où, expliquant qu'il ne ferait «aucun commentaire», il a toutefois estimé que le programme «Polonia» était à l’image de la chaîne de télé publique TV3, qu'il a qualifiée de «véritable machine de propagande, unique en Europe au service de l’indépendantisme catalan et visant à discréditer tous ses adversaires».

C'est un fait, les multiples reconversions de Manuel Valls passent rarement inaperçues. Pour rappel, début 2017, l'ancien chef du gouvernement avait réussi à se faire élire, de justesse, député de l'Essonne, obtenant par la suite tant bien que mal une affiliation LREM. A la fin de l'année suivante, il décide finalement d'abandonner sa mission de député français pour se présenter à la mairie de... Barcelone ! Une candidature infructueuse à la suite de laquelle Manuel Valls parviendra tout de même à obtenir un poste de conseiller municipal. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»