Ambassadeur israélien auprès de l’ONU : «A l’école, ils apprennent à poignarder les juifs»

Danny Danon, l'ambassadeur israélien auprès de l’ONU Source: Reuters
Danny Danon, l'ambassadeur israélien auprès de l’ONU

L’ambassadeur israélien fraîchement nommé a accusé les autorités palestiniennes d’apprendre aux enfants dans les écoles comment poignarder les juifs plus efficacement. Il a même présenté une image instructive pour illustrer son point de vue.

Pendant son intervention devant le Conseil de sécurité de l’ONU, qui s’est rassemblé pour discuter de l’escalade actuelle de violence en Israël, Danny Danon a accusé les Palestiniens d’«incitation à la haine» contre Israël. Il a utilisé le schéma d’un corps humain sur lequel apparait le système de circulation du sang, en montrant les points vitaux où une attaque à l’arme blanche causerait le plus de dommages. Le titre accompagnant l’image est pour le moins explicite : «comment poignarder un juif».

L’image en question, ainsi que d’autres circulent sur les réseaux sociaux en arabe, en soutien à une série d’attaques à l’arme blanche se produisant presque quotidienne. Ces incidents répétés ont été désignés par certains d’«intifada des couteaux». Cependant, Danon va plus loin, en assurant que l’image fait partie d’un programme d’enseignement pour enfants dans les écoles palestiniennes.

«Nous parlons beaucoup d’incitation à la violence à l’Onu. Voici à quoi ressemble cette incitation. On montre ces images dans les écoles primaires, dans les écoles secondaires, dans les écoles élémentaires. Au lieu de leur inculquer la paix et la tolérance, les dirigeants palestiniens lavent le cerveau des enfants», a-t-il déclaré.

Danon a indiqué que l’image est «un exemple, auquel les enfants palestiniens sont exposés chaque jour à l’école, et après l’école».

«Les dirigeants palestiniens élèvent les enfants comme des terroristes», a-t-il souligné.

Ex-membre du parti de centre-droit Likoud, dirigé par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, Danon a été nommé ambassadeur du pays à l’ONU en août, en remplacement du diplomate de carrière Ron Prosor après son mandat de quatre ans. La décision a été critiquée par de nombreux Israéliens, ceux-ci ne voyant pas en Danon une personne capable de protéger de manière subtile les intérêts israéliens dans un organe international.

Danon s’oppose avec acharnement à la résolution du conflit israélo-palestinien qui prévoit la création de deux Etats et soutient la politique israélienne de colonisation des territoires palestiniens jusqu’au point à juger trop lent ce processus. Le Premier ministre a même renvoyé Danon du poste de vice-ministre de la Défense pendant l’opération «Bordure protectrice» l’année dernière, car ce dernier avait critiqué la décision d’accorder une trêve au conflit.

Danon s’était publiquement excusé en 2010, mais d’une manière méprisante et condescendante, pour l’assassinat de neuf personnes pendant le raid des forces israéliennes sur un navire turc qui essayait de briser le blocus naval d’Israël de la bande de Gaza. Dans une lettre adressée au Premier ministre turc Tayyip Erdogan, il a écrit qu’il s’excusait que «seulement neuf terroristes aient été tués par l’intervention de nos soldats» et a regretté que les soldats israéliens n’ont pas reçu l’ordre d’agir «avec beaucoup plus de force» et couler le bateau.

Dans les cercles politiques israéliens, on dit sous le manteau que la décision de Netanyahou de nommer Danon à ce poste montre tout le mépris qu’il entretient à l’encontre de l’ONU, selon le quotidien Haaretz.

Mais dans une interview au quotidien The Algemeiner, Danon a assuré que ses opinions n’affecteront pas son travail.

«Quand j’ai accepté cette nomination, j’ai compris que je représenterai la position du gouvernement israélien», a-t-il souligné avant d’ajouter : «et pas mes vues personnelles».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales