«Angelina-19» : l'OMS demande la suspension d'une caméra cachée tunisienne sur les vaccins

«Angelina-19» : l'OMS demande la suspension d'une caméra cachée tunisienne sur les vaccins© FETHI BELAID Source: AFP
Un professionnel de santé prépare une dose du vaccin contre le coronavirus Pfizer-BioNTech à la salle de sport El-Menzah de Tunis, le 12 avril 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une émission de caméra cachée diffusée en Tunisie fait appel à des comédiens pour simuler de graves réactions au vaccin contre le Covid-19, le but étant d'effrayer une personnalité publique. L'OMS a appelé à suspendre cette émission.

Depuis mi-avril, la chaîne de télévision privée Nessma TV diffuse en Tunisie un nouveau programme quotidien humoristique intitulé «Angelina-19», en référence à la célèbre actrice américaine Angélina Jolie et au virus du Covid-19 qui est à l’origine d'une épidémie mondiale. Dans ces caméras cachées, l'actrice d'origine espagnole Lina Sands (sosie d'Angelina Jolie) est présentée comme une ambassadrice de l'ONU venue promouvoir la vaccination dans le pays, le but étant de piéger une ou plusieurs personnalités connues.

Comme le rapporte le site tunisien Webdo, le sosie d'Angelina Jolie propose la vaccination contre le Covid-19 à plusieurs citoyens tunisiens dans un cabinet médical en prétextant posséder l'accord officiel de l'OMS. Une personnalité tunisienne connue (un invité piégé) initialement venue pour répondre à une interview est invitée à se faire vacciner pour montrer l'exemple aux citoyens présents (les complices) qui doivent également recevoir une dose du vaccin.

Après que l'invité se fait vacciner sans problème, c'est donc au tour des complices de recevoir une fausse injection. Quelques minutes après avoir reçu leur dose devant l'invité piégé, les comédiens simulent toutes sortes de réactions graves allant même jusqu'à mimer l'arrêt cardiaque. Bien entendu, la personnalité piégée est d'autant plus inquiète qu'elle vient elle-même de recevoir une dose du vaccin.

L'OMS alerte sur un «préjudice à la santé publique»

Si le sketch a pu faire rire certains téléspectateurs, il n'a pas été du goût de l'OMS. Comme le rapporte l'agence de presse tunisienne TAP, le représentant en Tunisie de l'OMS, Yves Souteyrand, a envoyé une lettre au ministre tunisien de la Santé, Faouzi Mehdi, considérant que ce canular contrevenait «gravement à l’image des organisations onusiennes, en les associant à une parodie contre-productive de la vaccination».

L’organisation mondiale reproche également à la chaîne Nessma TV d’avoir fait usage de l’identité visuelle de l’OMS et des Nations unies sans leur accord et demande la suppression de cette émission. La semaine passée, l’Ordre des médecins tunisiens a également mis en garde contre les «répercussions négatives» que pourrait avoir ce programme sur le déroulement de la campagne de vaccination dans le pays.

Dans ce courrier, l'OMS rappelle que la vaccination constitue la seule porte de sortie de l'épidémie de Covid-19 et que «les médias ont un rôle à jouer dans ce domaine». «Mais, il est à craindre qu’un tel programme diffusé sur une chaîne populaire à heure de large audience, ne contribue au contraire, en associant le vaccin à la mort ou à d’effets secondaires graves, à favoriser le scepticisme, l’hésitation au vaccin et le complotisme», lit-on de même source.

Pour l’heure, 19 caméras cachées d’une quinzaine de minutes ont été diffusées sur Nessma TV puis sur la chaîne YouTube du média. Le producteur du programme «Angelina-19», Walid Zribi, a tenu à s’exprimer après cette polémique en estimant au contraire que la caméra cachée incitait à la «vaccination». Interrogé sur les ondes de Mosaïque FM le 27 avril dernier, le producteur a jugé que le communiqué de l’Ordre des médecins était populiste et qu’il représentait une perte de temps.

La Tunisie a enregistré 311 000 cas de Covid-19 pour 10 800 décès depuis le début de la pandémie. Par ailleurs, 385 000 personnes ont déjà été vaccinées à la date du 1er mai selon les autorités, soit 3,3% de la population environ.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»