Les Etats-Unis accusent la Russie de mener une campagne de désinformation contre leurs vaccins

Les Etats-Unis accusent la Russie de mener une campagne de désinformation contre leurs vaccins© Tom BRENNER Source: Reuters
Le porte-parole du département d'Etat des Etats-Unis Ned Stark lors d'une conférence de presse, à Washington, le 1er mars 2021.
Suivez RT France surTelegram

Washington accuse les services de renseignement russes de diffuser de fausses informations en ligne destinées à nuire à l'image des vaccins occidentaux contre le Covid-19. «Absurde», réplique Moscou.

Le 9 mars, le porte-parole du département d'Etat des Etats-Unis Ned Price a déclaré face à la presse que quatre sites internet prétendument dirigés par les services de renseignement russes diffusaient de fausses informations au sujet des vaccins occidentaux contre le Covid-19, dont celui du laboratoire Pfizer/BioNTech. Des accusations fermement rejetées par Moscou.

Comme le rapporte l'agence Tass, Ned Price s'est exprimé en ces termes lorsqu'une question lui a été posée à propos d'un article du Wall Street Journal affirmant que la Russie menait une campagne de désinformation pour saper la confiance dans les vaccins occidentaux : «Nous pouvons en effet confirmer que le Global Engagement Center (GEC) a identifié quatre plateformes russes en ligne qui sont dirigées par les services de renseignements russes et qui diffusent de la désinformation». «Ces sites ont fait apparaître de la désinformation au sujet de deux des vaccins qui ont désormais été approuvés par la FDA [aux Etats-Unis]», a-t-il poursuivi – sans toutefois préciser le nom de ces sites.

«Il est très clair que la Russie a recours à ses vieilles combines et, ce faisant, elle met potentiellement la population en danger en diffusant des informations erronées sur des vaccins dont nous savons qu'ils sauvent des vies chaque jour. [...] Le Global Engagement Center [...] se concentre sur la lutte contre la désinformation et la propagande au niveau mondial, pas seulement face à la Russie, mais, bien sûr, les Russes sont engagés dans cet effort depuis un certain temps», a également affirmé le porte-parole.

Des allégations «absurdes» selon Moscou

Créé en 2017 pour lutter contre la «propagande et la désinformation» venues de l'étranger, le GEC était initialement principalement focalisé contre la propagande de Daesh. Mais depuis, l'organisme qui dépend de Washington et cherche à «faire avancer de manière proactive des récits factuels qui soutiennent les alliés et les intérêts des Etats-Unis», se tourne vers la «désinformation russe». Or, à en croire le GEC, les sites internet en question – dont l'audience est faible mais serait «amplifiée par d'autres médias russes et internationaux» – ont surjoué sur les risques d'effets secondaires des vaccins, ou encore se sont interrogés sur leur efficacité.

De quoi pousser l'administration Biden à «surveiller» ces supposées activités russes de désinformation et «prendre des mesures» pour y répondre, selon la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki.

Pas de quoi faire vaciller son homologue du Kremlin Dmitri Peskov, qui a balayé les allégations du département d'Etat américain, les qualifiant d'«absurdes», avant de déclarer que les services de renseignement russes n'avaient «rien à voir avec les critiques contre les vaccins». Pour souligner l'absurdité de ces accusations, le diplomate a également glissé que si les dirigeants russes devaient considérer que toute critique du Spoutnik V provenait d'agents occidentaux, ils «deviendraient fous».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»