Washington se barricade par crainte de violences lors des élections

- Avec AFP

Tom Brenner Source: Reuters
Magasin barricadé à Washington le 28 octobre 2020

A quelques jours de l'élection américaine, la capitale des Etats-Unis se barricade dans la crainte d'émeutes et d'affrontements entre les supporters des deux candidats Biden et Trump.

Selon le témoignage d'une journaliste de l'AFP, une quantité impressionnante de magasins du centre-ville de Washington faisaient protéger cette semaine leurs vitrines de planches de bois, par crainte de manifestations qui dégénèreraient le jour du scrutin.

Des équipes d'ouvriers se relayaient à tous les coins de rue autour des immeubles de bureaux du quartier d'affaires «Downtown D.C.», signe de la nervosité qui règne dans tout le pays à l'approche de l'élection. 

En cas de résultats serrés ou retardés, certains craignent des scénarios catastrophes dans lesquels des partisans des deux candidats descendraient dans la rue pour réclamer l'abandon de l'adversaire, voire prendraient les armes. 

Chef de chantier pour une entreprise du Maryland qui emploie une soixantaine de personnes, Sean Anger affirme à l'AFP s'être occupé de barricader pas moins de 20 immeubles dans les derniers jours. Une prestation qui coûte plusieurs milliers de dollars.

«Nous avons fait celui-là au moment des émeutes il y a quelques mois», se souvient-il, à quelques pas de ses collègues clouant de grands panneaux découpés sur place.

Ces rues calfeutrées ont en effet un triste goût de déjà-vu pour les habitants de Washington : les mêmes protections avaient été installées au printemps au moment de grandes manifestations antiracistes, dont certaines avaient été émaillées de violences et abouti à des pillages. Beaucoup avaient été retirées il y a quelques semaines seulement.

Fermeture des rues autour de la Maison Blanche

La police de la capitale a annoncé la fermeture de rues sur un large périmètre autour de la Maison Blanche les 3 et 4 novembre. 

«Nous savons que certaines personnes souhaiteraient semer le chaos et la confusion», a déclaré la maire de Washington, Muriel Bowser, lors d'une conférence de presse jeudi. «Nous n'avons pas d'informations spécifiques sur le sujet, mais nous sommes prêts à assurer la sécurité de la ville». 

Plusieurs organisations ont d'ores et déjà prévu des rassemblements. L'une d'elle, Shutdown DC, qui défend la démocratie par des actions de rue, a déposé un permis pour accueillir jusqu'à 10 000 personnes sur la «Black Lives Matter plaza», devant la Maison Blanche, le soir du 3 novembre. Musique et prises de parole sont prévues, avec un grand écran diffusant les résultats. 

Cependant l'organisation a aussi mis en place des entraînements pour ses membres en prévision de possibles heurts : interactions avec la police et les autres groupes de manifestants, techniques de désescalade...

«On se prépare depuis longtemps», explique à l'AFP Hope Neyer, responsable des relations avec la presse pour Shutdown DC. «Malheureusement, nous sommes prêts à prendre des risques, car nous savons l'importance de ce moment.» 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»