Le Royaume-Uni va envoyer des soldats dans les pays baltes «par précaution»

Un soldat britannique en Afghanistan.© Mohammad Ismail Source: Reuters
Un soldat britannique en Afghanistan.

Le secrétaire d'Etat à la Défense Michael Fallon a annoncé que le Royaume-Uni allait procéder au déploiement à long terme de troupes armées dans les pays baltes ainsi qu'à un renforcement de la présence de formateurs militaires en Ukraine.

Tandis que l'OTAN s'inquiète du soutien de la Russie aux républiques populaires auto-proclamées de Donetsk et de Lougansk dans l'Est de l'Ukraine et surveille de près les bombardements russes en Syrie sur les positions de Daesh, Lors d'une réunion de l'Alliance à Bruxelles, Michael Fallon a annoncé qu'environ 100 soldats allaient être envoyés dans la région de la Baltique. 

Par ailleurs, le Secrétaire d'Etat à la Défense britannique a également l'intention d'augmenter le personnel de formation britannique basé en Ukraine, déjà composé de 19 équipes qui ont formé près de 1 600 membres des forces armées ukrainiennes (UAF) sur huit sites de formation, ce nombre devant atteindre les 2 000 d'ici la fin de l'année. 

A la réunion des ministres de la Défense de l'OTAN à Bruxelles, M. Fallon a déclaré qu'un tel déploiement des forces britanniques aux portes de la Russie devrait «rassurer les alliés, les Etats baltes et la Pologne» et servirait à «répondre à toute éventuelle provocation ou agression russe». 

L'ancien ambassadeur britannique en Russie, Sir Andrew Wood, a déclaré à The Independent que la Russie verrait très probablement un stationnement de troupes britanniques dans les pays baltes comme «une provocation».

Des avions de combat Typhoons britanniques ont déjà été déployés dans la région de la Baltique depuis mai 2014.

En Juin dernier, ces Typhoons, qui sont censés retourner au Royaume-Uni en 2016, ont décollé de la base aérienne d'Amari en Estonie dans le but d'intercepter et intimider deux avions militaires russes sur la mer Baltique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales