Joe Biden s'est-il trompé sur le prénom du président américain en l'appelant George ?

Joe Biden s'est-il trompé sur le prénom du président américain en l'appelant George ?© Morry Gash Source: Reuters
Donald Trump et Joe Biden, le 22 octobre 2020, lors d'un débat à Nashville (Tennesee) (image d'illustration).

A quelques jour de la présidentielle, Joe Biden a été accusé d'avoir confondu Donald Trump avec l'un de ses prédécesseurs de la famille Bush. Les soutiens de l'ancien sénateur ont apporté une justification qui a peiné à convaincre.

«Joe Biden m'a appelé George hier. Il ne peut pas se souvenir de mon nom.» Ce tweet de Donald Trump, mis en ligne le 26 octobre 2020, aura mis le feu aux poudres et permis au président américain d'attaquer son rival à quelques jours de l'élection présidentielle, déclenchant également un virulent débat entre soutiens démocrates et républicains.

Le locataire de la Maison Blanche faisait référence à une vidéo devenue virale, extraite de l'évènement «I will vote concert», un concert virtuel de soutien à l'ancien vice-président de Barack Obama organisé le 25 octobre et auquel participaient – entre autres – John Legend, Cher, Ciara ou encore les Black eyed peas.

Interviewé au cours de la soirée par visioconférence, Joe Biden, assis à côté de sa femme Jill, a donné sa vision de ce que seraient les Etats-Unis au cours des quatre prochaines années en cas de réélection de Donald Trump. «Dans quel genre de pays serions-nous ? Quatre ans de plus avec George euh... George euh... Nous nous retrouvons dans une position dans laquelle, si Trump est réélu, nous entrerons dans un autre monde», a expliqué l'ancien sénateur du Delaware.

Si de nombreux internautes ont immédiatement repris la séquence, arguant que Joe Biden s'était trompé et avait confondu Donald Trump avec l'un des présidents de la famille Bush, tout deux prénommés George (George Walker pour le fils), l'éditorialiste Ana Navarro-Cardenas, régulièrement présente sur les antennes de CNN, a avancé une autre explication.

«C'est un gros mensonge. Mais ça ne les arrêtera pas. C'est le genre de procédé contraire à l'éthique qu'ils [les partisans de Donald Trump] utilisent pour répandre des faux récits. Joe Biden répondait à une question directe de [l'acteur] George Lopez. Je le sais parce que j'étais là», a-t-elle indiqué sur Twitter.

George Lopez a de son côté confirmé l'information quelques instants plus tard, toujours sur la plateforme de microblogging.

L'agence de presse américaine AP a elle semblé plus mesurée, écrivant dans son article de fact-checking sur le sujet : «Biden semble buter sur ses mots avant de se corriger. Les clips en ligne ne mentionnent pas que Biden était interviewé par Lopez et soutiennent plutôt que Biden était tellement confus qu'il a confondu le président Trump avec George W.Bush.»

Chez leurs adversaires, l'explication avancée n'a toutefois pas semblé convaincre. La «War Room» de Donald Trump a répondu a Ana Navarro-Cardenas sur Twitter, avançant qu'elle devait «penser que les gens sont stupides».

Le comédien et youtubeur Dave Rubin, qui avait soutenu Gary Johnson du Parti libertarien en 2016, a lui aussi affiché des doutes quant à la justification apportée par les supporters du démocrate. «En quoi "quatre ans de plus de George Lopez" a-t-il un sens ? [...] Ils ne veulent vraiment pas que vous voyiez ce qui se trouve juste devant vos yeux», a-t-il déclaré sur le même réseau social.

Enfin de son côté, et toujours sur Twitter, le journaliste et animateur britannique Piers Morgan a lui ironisé : «La dernière fois que j'ai regardé, George Lopez n'avait jamais été président.»

Cette nouvelle gaffe du candidat démocrate, coutumier du fait, ne manquera pas de relancer le débat sur l'état de santé de Joe Biden, qui selon Donald Trump est «incapable d’aligner deux phrases à la suite». Le scrutin présidentiel se tiendra le 3 novembre prochain.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»