Deux Russes et une Américaine rejoignent l'ISS à bord d'une fusée Soyouz

- Avec AFP

Deux Russes et une Américaine rejoignent l'ISS à bord d'une fusée Soyouz© Roscosmos via Sputnik
La fusée Soyouz qui a transporté l'astronaute Kathleen Rubins et les cosmonautes Sergueï Ryjikov et Sergueï Koud-Svertchkov jusqu'à la Station spatiale internationale.

Une astronaute américaine et deux cosmonautes russes sont arrivés en un temps record sur la station spatiale internationale, après être partis ce 14 octobre du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, à bord de la fusée Soyouz.

L'astronaute américaine Kathleen Rubins et les cosmonautes russes Sergueï Ryjikov et Sergueï Koud-Svertchkov ont décollé le 14 octobre avec succès pour la station spatiale internationale (ISS), où ils sont arrivés à 8h50 GMT à bord d'une fusée russe Soyouz.

«La fusée Soyouz MS-17 et son équipage ont arrimé sur le segment russe de la station spatiale internationale, pour la première fois de l'histoire en seulement deux orbites autour de la Terre !», a annoncé Roscosmos.

Les trois scientifiques ont battu un nouveau record, celui du vol le plus court à destination de la station orbitale qu'ils ont atteint en seulement trois heures, contre six heures habituellement. 

Ils ont rejoint à bord de l'ISS, rare exemple de coopération encore fonctionnel entre Russes et Occidentaux, les occupants actuels Chris Cassidy (Nasa), Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner (Roscosmos) dont le retour sur Terre est programmé le 22 octobre.

Les deux cosmonautes de Roscosmos et l'astronaute de la Nasa sont partis comme convenu à 05h45 GMT du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, selon les images des deux agences spatiales. Quelques minutes après le décollage, Roscosmos a indiqué sur Twitter que le vaisseau s'était «placé avec succès sur orbite». Sur Twitter, l'agence spatiale russe avait publié des photos de l'équipe dès son arrivée «sur la plateforme de lancement».

Un prochain lancement de SpaceX 

Ce vol d'une capsule Soyouz a lieu entre deux lancements vers l'ISS de la fusée américaine SpaceX, qui permet à nouveau aux Etats-Unis d'envoyer des hommes dans l'espace.

Jusqu'au vol de Robert Behnken et Doug Hurley le 30 mai 2020 depuis le centre spatial Kennedy (Floride), la Russie et ses fusées Soyouz étaient le seul moyen d'envoyer des hommes sur la station internationale. Le duo était revenu sur Terre le 2 août.

Le prochain vol de SpaceX vers l'ISS aura lieu le mois prochain : il emportera trois Américains et un Japonais sur la station.

L'émergence de SpaceX et de Boeing, des acteurs privés ayant signé un partenariat avec la Nasa, alimente les discussions sur un retour à la «course à l'espace» entre différents pays.

Mais les trois scientifiques partis ce 14 octobre ont plutôt mis l'accent sur la capacité des voyages spatiaux à rassembler des nations rivales pour une cause commune. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»