La Corée du Nord dévoile un nouveau missile intercontinental géant

- Avec AFP

La Corée du Nord dévoile un nouveau missile intercontinental géant Source: AFP
images
Capture d'écran d'une émission de l'agence centrale de presse nord-coréenne KCNA montrant ce qui semble être un nouveau missile balistique intercontinental nord-coréen, le 10 octobre 2020.

La Corée du Nord a montré un missile balistique intercontinental géant lors d'un imposant défilé militaire. Le président Kim Jong-un a par ailleurs assuré à la foule qu'aucun cas de Covid-19 n'était recensé dans le pays.

Le 10 octobre 2020, un missile balistique intercontinental (ICBM) a paradé lors d’un grand défilé de nuit organisé à l'occasion du 75e anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs. Selon la chaîne de télévision publique KCTV, l'imposant ICBM – posé sur un tracteur-érecteur-lanceur qui ne comptait pas moins de 11 essieux – a défilé sur la place Kim Il-sung, du nom du fondateur de la République populaire nord-coréenne. 

«Le plus gros missile mobile à combustion liquide jamais vu»

Il s'agit du «plus gros missile mobile à combustion liquide jamais vu à ce jour», a tweeté Ankit Panda de la Federation of American Scientists, une ONG qui identifie les risques liés au nucléaire.

La longueur de ce missile est évaluée à environ 20 mètres pour un diamètre d'environ 2 mètres. 

Il est plus grand que son prédécesseur, le Hwasong-15 (Mars-15), dont le rayon d'action est estimé à près de 13 000 kilomètres. Lancé fin 2017, des tests avaient été effectués avant la première réunion au sommet du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un avec le président américain Donald Trump à Singapour, en 2018

Ce missile est censé atteindre n'importe quelle partie des États-Unis continentaux avec une ogive nucléaire. Bien que la Corée du Nord ait effectué trois essais d'ICBM, il n'est cependant pas certain que le pays dispose de la technologie nécessaire pour protéger une tête nucléaire lors de son entrée dans l'atmosphère.

Pour Leif-Eric Easley, professeur à l'université Ewha de Séoul, il n'est donc pas possible de savoir dans quelle mesure l'équipement «fonctionne vraiment». Mais «l'armement présenté lors du défilé est un rappel sérieux qu'il ne faut pas ignorer la Corée du Nord», ajoute-t-il.

Ce nouvel ICBM a été précédé d'un Pukguksong-4a, nouveau missile mer-sol lancé par sous-marin qui conférerait une nouvelle dimension à l'arsenal militaire nord-coréen.

Aucun cas de Covid-19 dans le pays, selon Kim Jong-un

Lors de ce défilé, Kim Jong-un a déclaré : «Nous continuerons à renforcer notre armée à des fins d'autodéfense et de dissuasion […] Si vous n'avez pas la force, vous devrez essuyer les larmes et le sang qui couleront de vos deux poings serrés».  

Lors de la parade, les diverses unités militaires se sont succédé sur la place sous le regard d'un Kim Jong-un parfois souriant et plaisantant avec ses généraux.

Des escadrons d'avions de combat ont volé au-dessus de la ville en larguant des fusées éclairantes, puis des véhicules blindés et missiles ont défilé dans les rues.

Aucun des participants ni personne dans le public ne portait de masque ni ne pratiquait la distanciation sociale, le leader nord-coréen ayant assuré qu'il n'y avait «pas une seule personne» atteinte de coronavirus dans son pays. Visiblement ému, il a remercié à plusieurs reprises ses concitoyens pour leurs efforts. En janvier, Kim Jong-un avait décidé de fermer les frontières de la Corée du Nord afin d'empêcher une propagation de l'épidémie apparue chez le voisin chinois.

Le chef de l'Etat nord-coréen a également souhaité «une bonne santé à tous les gens à travers le monde, qui combattent les maux du virus maléfique».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»