Affrontements entre groupes rivaux au Kirghizstan, l'état d'urgence décrété

Affrontements entre groupes rivaux au Kirghizstan, l'état d'urgence décrété© REUTERS/Vladimir Pirogov
Les rues de Bichkek, le 6 octobre 2020.
Suivez RT France surTelegram

Le président kirghize a décrété l'état d'urgence, alors que des affrontements entre factions politiques rivales ont éclaté dans la capitale. L'opposition appelle à de nouvelles élections, après la victoire de partis proches du pouvoir.

Le président du Kirghizstan a signé ce 9 octobre un décret instaurant l'état d'urgence pour une durée de deux semaines. Selon le document publié sur le site de la présidence kirghize, un couvre-feu va être mis en place à Bichkek. Des soldats ont également été chargés de mettre en place des checkpoints.

Le même jour, des affrontements entre factions politiques rivales ont été rapportés dans la capitale, où deux manifestations opposées avaient lieu simultanément. 

Remportées par deux partis proches du pouvoir, les élections législatives du 4 octobre ont sonné le départ de manifestations qui ont viré à l'affrontement, faisant au moins un mort et plusieurs centaines de blessés. Les manifestants, qui réclamaient de nouvelles élections et l'invalidation des résultats, étaient même parvenus à envahir le siège de la présidence, forçant le gouvernement à invalider les résultats. Les affrontements se sont néanmoins poursuivis dans les jours suivants.

Ce 9 octobre, le président Sooronbaï Jeenbekov s'est dit prêt à démissionner pour sortir son pays de la crise.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix