«Ambitieux incapable» : nouvelle pique d'Erdogan envers Macron lors d'une vidéoconférence

- Avec AFP

«Ambitieux incapable» : nouvelle pique d'Erdogan envers Macron lors d'une vidéoconférence© Murad Sezer Source: Reuters
Le président turc à Istanbul, le 7 août 2020 (image d'illustration).

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'en est pris à son homologue français Emmanuel Macron, le qualifiant d'«ambitieux incapable» en raison de son ferme soutien à la Grèce dans la crise qui l'oppose à la Turquie en Méditerranée orientale.

«Pourquoi la Turquie est-elle en Syrie, en Libye, en Méditerranée orientale, se demandent certains. [...] Si la Turquie renonce à tout, la France pourrait-elle se débarrasser du désordre que l'ambitieux incapable qui la dirige a provoqué et embrasser une politique de bon sens ?» : lors d'une visioconférence le 17 septembre avec les dirigeants locaux de son parti, le président turc Recep Tayyip Erdogan a justifié sa politique étrangère musclée et s'en est pris à Emmanuel Macron.

Quand on leur parle d'initiatives d'Emmanuel Macron, même les pays européens se mettent à rire

La veille, le ministre turc des Affaires étrangères n'avait également pas hésité à ironiser sur le rôle du chef d'Etat français à l'international. «Quand on leur parle d'initiatives d'Emmanuel Macron, même les pays européens se mettent à rire», a en effet déclaré Mevlut Cavusoglu, lors d'une intervention télévisée sur l'antenne turque de CNN.

Les relations entre la France et la Turquie se sont considérablement détériorées ces dernières semaines. Le 12 septembre, le président turc avait déjà prié son homologue français de «ne pas chercher querelle à la Turquie». «[Emmanuel] Macron, vous n'avez pas fini d'avoir des ennuis avec moi», avait-il lancé, s'en prenant pour la première fois directement et nommément au président de la République française.

Des propos tenus deux jours après une déclaration d'Emmanuel Macron pendant un sommet des pays du sud de l'Union européenne en Corse. «Force est de constater que la Turquie n'est plus un partenaire dans cette région», avait notamment lancé le chef d'Etat lors d'une conférence de presse à Ajaccio.

La Turquie revendique le droit d'exploiter des gisements d'hydrocarbures dans une zone maritime qu'Athènes estime relever de sa souveraineté. Les deux pays ont montré leurs muscles à coups de déclarations martiales, de manœuvres militaires et d'envois de navires sur zone.

La France a notamment affiché son soutien à la Grèce en déployant des navires de guerre et des avions de combat dans la région, une initiative vivement dénoncée par le président turc. Le 13 septembre, le Premier ministre grec a par ailleurs annoncé un «important» programme d'achats d'armes à la France, notamment de 18 avions de combat Rafale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»