Yémen : le Premier ministre sort indemne d’une attaque à la roquette revendiquée par Daesh

Yémen : le Premier ministre sort indemne d’une attaque à la roquette revendiquée par Daesh© Mohamed Al-Sayaghi Source: Reuters
Khaled Bahah, le Premier ministre yéménite

Khaled Bahah a réchappé d'un attentat mardi alors qu'il se trouvait dans son hôtel à Aden, au Sud du pays. Daesh a revendiqué l'attaque, alors qu'une guerre civile déchire le pays depuis de longs mois.

«Le Premier ministre Khaled Bahah est en bonne santé et n'a pas été touché», a déclaré mardi matin le ministre yéménite de la Jeunesse et des Sports, Nayef al-Bakri. Victime d'une attaque à la roquette qui a fait une quinzaine de morts, l'hôtel où logeait le chef du gouvernement yéménite a été victime d'un incendie.

L'hôtel Al-Qasr, dans la banlieue ouest d'Aden, aurait été touché par deux roquettes, dont l'une a atteint l'entrée principale de l'établissement.

Deux autres engins ont également explosé à proximité d'une caserne abritant les forces de la coalition arabe, mais sans la toucher directement.

Plus tard, dans l'après-midi, cet attentat a été revendiqué par Daesh dans un communiqué mis en ligne sur internet. Le groupe terroriste parle en revanche de «quatre attentats suicide» et non de tirs de roquettes.

Le gouvernement sunnite, soutenu par l'Arabie saoudite, s'est installé à Aden après que les forces gouvernementales ont repris la ville aux rebelles chiites houthis durant l'été. Cette ville, devenue «capitale provisoire», accueille les membres du gouvernement depuis le mois de septembre. A la fin du mois, après son exil de six mois à Ryad, le président Abd Rabbo Mansour Hadi les a même rejoints.

Depuis plus d'un an, le pays est déchiré par une guerre civile opposant le gouvernement sunnite issu d'un coup d'Etat – conséquence des printemps arabes – aux rebelles chiites houthis, qui gèrent désormais le nord du pays, y compris Sanaa, la capitale.

Une coalition de pays arabes, avec à sa tête l'Arabie saoudite, bombarde le pays sans discontinuer depuis le mois de mars dernier, afin d'épauler les forces gouvernementales dans leur combat.

Lire aussi : Yémen : une frappe saoudienne touche un mariage et tue plus de 80 personnes, dont des enfants

Plongé dans le choas, le Yémen a vu émerger sur son territoire des groupes terroristes sunnites comme Daesh ou Al-Qaïda. Ces derniers font régner la terreur dans le pays en accomplissant des attentats-suicide souvent très meurtriers.

Lire aussi : Sanaa : attentat-suicide contre une mosquée chiite lors de la prière matinale de l'Aïd, 25 morts

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»