Nouvelles manifestations après la mort d'un Afro-Américain, tué par la police à Washington

Nouvelles manifestations après la mort d'un Afro-Américain, tué par la police à Washington© Leah Millis Source: Reuters
Vidéo
Un manifestant face aux policiers lors d'un rassemblement, le 2 septembre à Washington.

Dans un contexte de mobilisation historique contre le racisme et les violences policières aux Etats-Unis, un homme a été tué le 2 septembre à Washington par la police. La police pense que l'individu avait «une arme à ce moment-là».

Un homme noir a été tué par la police le 2 septembre en fin d'après-midi dans le sud-est de Washington, selon les autorités locales, qui ont fait savoir que la scène s'était déroulée alors que les forces de l'ordre enquêtaient sur des informations faisant état d'«hommes armés dans un véhicule».

Nous pensons que le sujet avait une arme à ce moment-là

«Lorsqu'ils ont approché le véhicule, certaines personnes ont fui à pied et un policier a tiré avec son arme à feu», tuant une personne, a déclaré le chef de la police de la capitale américaine, Peter Newsham, lors d'une conférence de presse le même jour.

«Nous pensons que le sujet avait une arme à ce moment-là», a-t-il précisé, assurant que deux armes avaient été retrouvées sur place.

La victime est «un jeune Afro-Américain», a confirmé aux médias américains Trayon White, un élu local, appelant à ce que les images captées par les caméras des policiers soient diffusées.

Le nom de Deon Kay a quant à lui rapidement circulé sur les réseaux sociaux, tant dans des publications lui rendant hommage que dans d'autres mettant en avant des vidéos selon lesquelles il se serait récemment exhibé avec une arme à feu. Il serait âgé de 18 ans.

«Ils ne s'en tireront pas comme ça, ne laissez pas les médias étouffer cette affaire», a exhorté l'antenne locale de Black Lives Matter.

Plus d’une centaine de manifestants se sont rassemblés le même jour à l’extérieur du poste de police du 7ème district de Washington pour protester contre les violences policières.

Cet épisode intervient près de trois mois après la mort de George Floyd – à l'origine d'une vague de protestations contre les brutalités policières à travers les Etats-Unis – et deux jours après que des policiers de Los Angeles ont abattu un Afro-Américain qui roulait à vélo, alors qu'ils tentaient de le stopper pour une infraction au code de la route. En outre, le 23 août à Kenosha (Wisconsin), Jacob Blake, un Afro-Américain, avait été grièvement blessé par un policier qui tentait de l'interpeller. L'événement avait relancé les manifestations contre le racisme.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»