Le gouvernement récuse les estimations annonçant l'accueil de 1,5 millions de migrants en 2015

© Kai Pfaffenbach Source: Reuters

Un rapport confidentiel paru dans la presse lundi matin montrait que les autorités allemandes avaient été obligées de revoir à la hausse leur prévision d'accueil de réfugiés. De 800 000, le nombre de demandeurs d'asile passait à 1,5 million pour 2015

«La pression migratoire va encore s'accroître. Pour le quatrième trimestre, nous tablons sur 7 000 à 10 000 entrées illégales par jour», peut-on lire dans les colonnes du quotidien allemand Bild, qui publie dans son édition du jour des extraits d'un «document confidentiel» émis par le gouvernement, sans plus de précision sur l'origine de cette source. Et le quotidien de poursuivre: «Ce chiffre important de demandeurs d'asile risque de devenir une charge extrême pour les régions et les communes allemandes [évoquant] un risque d'effondrement du système d'accueil».

Lire aussi: L'Allemagne traduit sa constitution en arabe pour aider les réfugiés à s'intégrer dans la société

Ainsi, selon les nouveaux calculs effectués par le gouvernement allemand, le pays pourrait accueillir d'ici fin décembre entre 1 et 1,5 million de migrants sur son sol, expliquait Bild.

Le document que s'est procuré le journal populaire semble ensuite proposer une extrapolation de ce chiffre prévisionnel d'arrivées, en tenant compte du regroupement familial qui permet à chaque demandeur d'asile reconnu légalement comme un réfugié, de faire ensuite venir sa famille dans le pays, soit en moyenne «quatre à huit proches». Le rapport avance donc que «7,36 millions de personnes» pourraient se voir reconnaître le droit d'asile en Allemagne pour la seule année 2015.

«Personne n'a entendu parler de ce rapport [ndrl: sur l'estimation du nombre de migrants]» a rétorqué de son côté le porte-parole adjoint du gouvernement Georg Streiter aux journalistes qui l'interrogeaient à ce sujet avant de poursuivre, sèchement : «C'est pour cela que j'en dirais pas plus».

Interrogé par le journal Die Welt, Lorenz Caffier, ministre-président du Land de Mecklembourg-Poméranie antérieure (Nord), accorde pourtant du crédit à ces projections. «A mon avis, qui est tout à fait personnel, nous allons enregistrer cette année entre 1,2 et 1,5 million de réfugiés au total», a-t-il expliqué, avant de s'inquiéter du fait que plusieurs Länder avaient déjà atteint «la limite» de leurs capacités d'accueil. 

Aller plus loin: Allemagne: deux municipalités réfléchissent à réquisitionner des logements vides pour les migrants

C'est le cas en Bavière, dans le sud du pays, où arrivent la majorité des migrants. Selon les chiffres officiels donnés par le ministère de l'Intérieur de ce Land, entre 270 000 et 280 000 demandeurs d'asile sont entrés dans le pays en septembre, soit autant que durant toute l'année 2014 ! La chancelière allemande a d'ores et déjà annoncé que le pays accorderait l'asile aux personnes fuyant le conflit syrien.

Une politique d'accueil généreuse, qui si elle est saluée par une partie de la population, exaspère et inquiète l'autre moitié. En effet, dans certains Länder de l'ex-Allemagne de l'Est ou du Sud du pays, mis sous pression par cette crise migratoire, cette arrivée massive de migrants semble coïncider avec une très forte poussée de certains partis d'extrême-droite, ouvertement xénophobes et anti-migrants, tel que Pegida.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales