Contrairement à Jeremy Corbyn, David Cameron a justifié l’utilisation des armes nucléaires

David Cameron© Suzanne Plunkett Source: Reuters
David Cameron

Lors de la conférence du parti conservateur qui s’est déroulée le 4 octobre à Manchester, le Premier ministre britannique a déclaré que l’utilisation des armes nucléaires pouvait être justifiée dans certaines circonstances.

«Vous devez reconnaître qu'il existe des circonstances dans lesquelles le recours à l'arme nucléaire serait justifié», a précisé le chef du gouvernement britannique en critiquant les propos du leader des travaillistes Jeremy Corbyn qui avait annoncé il y a quelques jours qu’il n’autoriserait pas l’emploi des armes nucléaires, et ce même si le Royaume-Uni était menacé par une attaque nucléaire.

«Il [Jeremy Corbyn] porte atteinte à notre sécurité nationale», a rajouté le Premier ministre, reprenant des propos qu’il avait dès l’élection du nouveau dirigeant des travaillistes britanniques.

La modernisation de l’arsenal nucléaire du Royaume-Uni est devenu l’un des sujets le plus discutés lors de la campagne électorale britannique qui s’est déroulé cette année. Les conservateurs ont réitéré leur volonté de poursuivre la politique nucléaire britannique instaurée au sortir de la Deuxième Guerre mondiale. A leur avis, il faut continuer la construction des quatre nouveaux centres sous-marins prévus dans le cadre du programme Trident. Ce dernier compte aujourd’hui quatre submersibles nucléaires capables de transporter des charges nucléaires et thermonucléaires.

Les travaillistes et le Parti national écossais s'opposent à ce projet car selon leurs évaluations, le Royaume-Uni risque de dépenser au moins 100 milliards de livres sterlings. Mais ils ne sont pas les seuls à ne pas être d’accord avec la politique nucléaire du gouvernement. Le 4 octobre, des dizaines de milliers de Britanniques ont participé à une manifestation contre la orientations politiques du gouvernement à Manchester, scandant des slogans hostiles aux Tories. «Les Tories ne sont pas bienvenus, rentrez chez vous», a-t-on même entendu chanter.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales