EN CONTINU : Des missiles de croisière russes ont touché sept cibles de Daesh en Syrie

© Vasily Botanov / Sputnik

Depuis le 30 septembre, l’armée de l’air russe mène son opération militaire visant les positions de Daesh en Syrie à la demande des autorités de Damas. C’est de la base aérienne russe à Lattaquié que les avions décollent pour frapper les terroristes.

  • En résultat d’une des frappes aériennes russes sur le terroir syrien, près de 600 combattants ont péri, a fait savoir l’agence RIA Novosti citant la déclaration du ministre russe de la Défense Sergei Shoigu.

    Sergei Shoigu a également informé Vladimir Poutine sur la destruction de 23 bases d’entraînement des terroristes, 19 ateliers de fabrication d’armes et 47 entrepôts. «Les groupes terroristes subissent des perte significatives», a-t-il rajouté.

  • Le ministère russe de la Défense s’est attelé à l’organisation de l’interaction avec les forces françaises. Toutes les tâches fixées ont été réalisées, a indiqué Sergei Shoigu annonçant la nouvelle étape de l’opération.

  • La flotte russe stationnée en mer Caspienne a lancé 18 missiles de croisière, frappant 7 cibles terroristes en Syrie vendredi, a fait savoir le ministre de la Défense russe Sergei Shoigu.

    Le ministre a également souligné que les missiles visaient des cibles dans les provinces de Raqqa, d’Idleb et d’Alep. «Toutes les cibles ont été atteintes avec succès», a-t-il poursuivi.

  • Lors de ces deux derniers jours, les avions de combat russes ont effectué 131 sorties et ont atteint 237 cibles terroristes dans les six provinces syriennes de Hama, Lattaquié, Homs, Damas, Alep et Racca, a fait savoir le représentant du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

    Un entrepôt de munitions de Daesh dans le gouvernorat de Damas, un réseau d’abris souterrains et des positions d’artillerie de ce groupe terroriste ont également été anéantis par les forces russes dans la province de Homs.

  • Les forces aériennes russes ont effectué environ 1 400 sorties en Syrie depuis le début de la campagne russe de bombardements aériens contre Daesh. En un mois, plus de 1 600 cibles terroristes ont été détruites, a fait savoir le ministère russe de la Défense. Parmi celles-ci, les autorités russes dénombrent 249 postes de commandement, 51 camps d’entraînement, 131 dépôts d’armes et de munitions, ainsi que 786 bases opérationnelles.

  • L’aviation russe a effectué 59 sorties lors de ces dernières 24 heures, ciblant quelques 94 sites terroristes dans les provinces de Hama, d’Idlib, de Lattaquié, de Damas, d’Alep et de Deir ez-Zor, a annoncé lundi le porte-parole de la Défense russe Igor Konachenkov. 

    «Au total, au cours de ces trois derniers jours, les avions russes ont effectué 164 sorties et frappé 285 cibles», a souligné le responsable.

    Entre autres, un grand entrepôt de munitions appartenant au Front Al-Nosra a été détruit dans la province de la capitale Damas. A Alep, les avions de combat russes ont anéanti le centre de commandement de Daesh utilisé pour coordonner les activités des terroristes aux environs de l’aéroport de Quaires.

  • La Russie est ouverte à toute coopération dans le cadre de sa campagne antiterroriste en Syrie, y compris avec les Etats-Unis et les «rebelles modérés» qu’ils soutiennent, malgré le refus de coopérer de Washington, d’après le ministre russe des Affaires étrangères.

    «Nous sommes prêts à collaborer avec l’opposition patriotique, y compris la dite «Armée syrienne libre», en lui offrant notre soutien aérien, même si les américains refusent de partager avec nous leurs informations sur les emplacements des terroristes et ceux des opposants patriotiques», a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une interview à la chaîne de télévision russe Rossiya 1.

  • Des avions russes ont procédé à des frappes contre un pont enjambant l’Euphrate en Syrie pour faire cesser les livraisons d’armes et de munitions en provenance d’Irak à destination de Daesh, a déclaré Andreï Kartapalov, porte-parole du ministère russe de la Défense. Des drones russes sont à l’origine de la découverte de cette voie d’approvisionnement.

    Après les frappes russes, l’armée syrienne a entamé une offensive et repoussé les terroristes hors d’un de leurs bastions, souligne encore le ministère russe de la Défense.

  • Les forces aériennes russes ont effectué 53 sorties aériennes et ont frappé 72 cibles de Daesh en Syrie, a fait savoir le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. D'après ses dires, les frappes ont eu lieu dans les provinces syriennes de Hamas, Idleb, Lattaquié, Alep, Damas et Deir ez-Zor.

  • Le renseignement russe rapporte que des commandants de Daesh souhaitent unir leurs forces à celles du Front al-Nosra pour combattre l’armée syrienne. Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, les deux groupes terroristes sont en train de négocier. «L’écoute de communications a permis d’intercepter des informations sur le début de pourparlers entre des commandants de grands bataillons du Front al-Nosra et des chefs de guerre de l’Etat islamique enn vue de créer une force alliée et lancer une contre-offensive sur les forces gouvernementales syriennes», a-t-il déclaré.

Le 30 septembre, Moscou a entamé des frappes aériennes en Syrie, suite à une requête de la part du gouvernement officiel à Damas et avec l’autorisation du parlement russe. En quatre jours de frappes, dont les buts ont fait l'objet de vastes spéculations médiatiques en Occident, les avions russes ont détruits plusieurs bases de Daesh, y compris un camp d’entraînement et un centre de commandement du groupe térroriste à Alep.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales