Antisémitisme, un dessin satirique norvégien soulève un tollé

La BD de la discorde (capture Dagbladet )
La BD de la discorde (capture Dagbladet )

C'est la caricature qui ne passe pas. Une bande dessinée satirique met en effet sur le même plan oranges israéliennes, pâtes nord-coréennes et pizza nazie. Qui a dit indigeste?

Publiée dans le journal norvégien Dagbladet, la petite BD montre un personnage se tenant debout en face d'un magasin d'alimentation bio: «Les aliments biologiques, hein? Mais quel en est le sens si la nourriture est produite contre l'éthique?» dit le texte.

Dans la case suivante, le personnage se saisit d'une orange et déclare: «Ces oranges viennent d'Israël. Vous soutenez des meurtriers». On le voit ensuite tenant une boîte à la main en déclarant: «Ces macaroni ont été fabriqués en Corée du Nord, comment avez-vous réussi à vous les procurer?».

Enfin, dans la dernière case, le personnage tient une boîte de pizza surgelée marquée d'une croix gammée et une étiquette «Fabriqué en Allemagne nazie». Le personnage s'exclame alors: «Et cette pizza vient de C... (Corée du nord, ndlr), c'est quoi ce magasin déjà?». 

L'ambassade d'Israël en Norvège a vivement protesté contre cette publication et a déposé plainte. Selon l'ambassade d'Israël, la bande dessinée suggère que l'achat de produits israéliens signifie apporter un soutien à des meurtriers. L'ambassade estime également que la bande dessinée serait dangereuse, et pourrait «conduire certaines personnes à commettre des actes violents».

Toutefois le rédacteur en chef a refusé de présenter des excuses, estimant que la réaction israélienne était exagérée. 

Pourtant, ce n'est pas la première fois que ce journal norvégien fait l'objet de critiques de la part de l'Etat israélien. Une caricature publiée en novembre 2011 assimilait l’Holocauste à la crise humanitaire dans la bande de Gaza.

Puis, en 2013, le journal avait publié un dessin assimilant le rituel juif de la circoncision à une mutilation. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales