Congo Brazzaville : un avion devant rapatrier des Français endommagé par des coups de feu

Congo Brazzaville : un avion devant rapatrier des Français endommagé par des coups de feu© JEREMY MELLOUL Source: AFP
Un A330 de la compagnie Air France (image d'illustration).

Un avion d'Air France arrivé au Congo Brazzaville pour rapatrier des citoyens français a été endommagé par balles à l'aéroport de Pointe-Noire, selon RFI, citant l'aviation civile. Il s'agirait d'un incident avec la gendarmerie frontalière.

Citant Air France et l'aviation civile, RFI rapporte ce 12 avril qu'un Airbus 330 de la compagnie aérienne française a été endommagé par des coups de feu à l'aéroport de Pointe-Noire. Le média français évoque «une altercation entre des éléments de la gendarmerie des frontières» et ajoute que l'appareil, qui devait rapatrier des ressortissants français, est hors d'usage. Aucun blessé n'est à déplorer. «L'appareil était à l'arrêt à son point de stationnement lors de l'incident, sans équipage ni passagers à son bord», a indiqué Air France dans un communiqué transmis à l'AFP.

La compagnie aérienne a par ailleurs fait savoir qu'un autre avion allait être acheminé, et a assuré que les passagers avaient été pris en charge en attendant son arrivée. Elle a précisé que le vol avait été repoussé d'une journée.

Selon une source proche du dossier citée anonymement par l'AFP, l'incident serait «lié à une altercation et à un désaccord entre un agent de la DGST (Direction générale de la surveillance du territoire) et son chef. L'agent qui a tiré était sous l'emprise de l'alcool. C'était un tir à la Kalash en l'air qui a touché l'avion», selon cette source.

A Brazzaville, le ministre congolais des Affaires étrangères Jean-Claude Gakosso a transmis «ses profonds regrets» à son homologue français Jean-Yves Le Drian après ce «grave incident». Le ministre s'est entretenu avec l'ambassadeur de France à Brazzaville. «Le ministre voulait me présenter les excuses et les regrets du gouvernement que j’ai acceptés volontiers», a déclaré l'ambassadeur, François Barateau.

Depuis le début de la crise sanitaire, plus de 130 000 ressortissants français ont été rapatriés des quatre coins du monde. Selon les estimations données par les autorités le 4 avril dernier, il resterait environ 3 000 ressortissants français à rapatrier sur le territoire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»