En Finlande, des protestataires ont caillassé un bus transportant des migrants

Source: Reuters

Alors que les autorités finlandaises ont annoncé l’ouverture prochaine d’un nouveau centre d’accueil des migrants à Lahti, des troubles ont éclaté dans les rues de la ville.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, dans la ville finlandaise de Lahti, des gens en colère ont jeté des pierres et des pétards sur un autobus transportant 49 migrants, majoritairement irakiens, dont des enfants, a fait savoir la chaîne finlandaise Yle.

«Des employés de la Croix-Rouge ont également été pris pour cible par la haine des manifestants. L’un d’entre eux portait une tenue ressemblant à celle de Ku Klux Klan», a fait savoir le commentaire du journaliste.

Aucun réfugié n’a été blessé, la police a toutefois arrêté un des organisateurs de la démonstration de force.

L’action de protestation spontanée s’est déclenchée suite à l’annonce par les autorités de la conversion d’une ancienne caserne à Lahti en un centre d’accueil pour les réfugiés. Le nouveau centre, avec ses 450 places, sera l’un des plus grands établissements de la sorte en Finlande.

En savoir plus : Accueil des réfugiés, l'Europe se divise

Le gouvernement du pays, y compris le Premier ministre Juha Sipilä, a sévèrement condamné vendredi matin les évènements à Lahti. Le ministre de l’Intérieur Petteri Orpo a prôné la «tolérance zéro pour les actions de cette sorte».

En savoir plus : En Allemagne, les partisans pro-migrants et anti-migrants s’affrontent dans la rue (VIDEO)

Au début du mois de septembre, le gouvernement finlandais a décidé d’accueillir 2 400 réfugiés, conformément au système de quotas de l’Union européenne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales