Udo Ulfkotte : politiciens et grandes entreprises sont ceux qui tirent profit de la crise migratoire

Des migrants en Europe Source: Reuters
Des migrants en Europe

A qui la crise actuelle de migrants profite-t-elle ? Dans une interview exclusive à RT, le journaliste allemand célèbre Udo Ulfkotte a identifié ceux qui tirent le plus de bénéfices de l’afflux de réfugiés en Europe.

RT a obtenu l’interview d’un des journalistes et écrivains les plus controversés du monde – Udo Ulfkotte, célèbre pour son éclairage des sujets dont les médias européens ne parlent pas et de son point de vue qui diffère de celui des médias mainstream. Dans son récent ouvrage, il révèle l’existence de toute une industrie liée à la crise des réfugiés à laquelle l’Europe fait face. Le journaliste a même demandé à RT de ne pas révéler le leiu du tournage car il a reçu beaucoup de menaces par le passé.

Le nouveau livre d'Udo Ulfkotte
Le nouveau livre d'Udo Ulfkotte

RT : Commet on se sent quand il semble que tout le monde veut s’en prendre à vous ?

Je suis un réfugié dans mon propre pays. J’ai dû quitter ma propre maison parce que la police me l’a conseillé. Il y a beaucoup de gens qui veulent me tuer, surtout des membres de la communauté musulmane, non seulement en Allemagne mais aussi dans le monde entier. Ma tête a été mise à prix. Egalement des hommes politiques, et pas seulement des hommes de gauche. 

J’ai travaillé avec des chefs d’Etat, des présidents, des chanceliers, des ministres. J’ai travaillé avec un journal allemand respecté, le Frankfurter Allgemeine, et j’ai écrit des livres pour lesquels j’ai été soudoyé. J’ai touché d’énormes sommes d’argent pour écrire ce qu’ils voulaient que j’écrive. J’ai révélé beaucoup de noms d’autres journalistes qui ont été achetés. Nous n’avons pas de liberté de la presse. Je n’ai pas écrit de jolies choses concernant les agissements des hommes politiques en privé. Quand nous visitions des pays du tiers monde, ils aimaient prendre des photos avec de pauvres enfants-réfugiés, et l’instant d’après quand la caméra s’en allait, ils se lavaient les mains au désinfectant en disant : «ces enfants laids». Bien sûr, ils me détestent.

Udo Ulfkotte, capture d'écran d'une vidéo de RT
Udo Ulfkotte, capture d'écran d'une vidéo de RT

RT : Votre nouveau livre parle d’une industrie de réfugiés. Qui tire profit de cette industrie ?

Les médias et les hommes politiques nous disent toujours que ce sont les contrebandiers, les passeurs qui profitent de cette crise, et surtout les propriétaires. Moi, je ris toujours quand j’entends ça car la plupart des profits sont tirés par les hommes politiques, par l’industrie pharmaceutique, par les grandes compagnies ainsi que par les journalistes.

Par exemple, ce sont les partis politiques en Allemagne qui dirigent les camps de réfugiés. Ils font de l’argent sur le dos des migrants, c’est connu du grand public. Les journalistes eux-mêmes, reçoivent de l’argent pour écrire un bon article sur le sujet. Je viens de mentionner l’industrie pharmaceutique : un grand nombre de réfugiés qui arrivent en Europe sont infectés par des maladies, comme l’hépatite C. Et l’industrie pharmaceutique estime le montant de ses ventes additionnelles concernant le traitement de la seule hépatite C, à 13 milliards d’euros dans les années à venir.

RT : Vous parlez de profits, de ventes additionnelles, mais où est le côté humain de la situation ?

La première chose que je me demande c’est pourquoi l’Europe est le seul endroit au monde à devoir accueillir tous ces gens ? Pourquoi d’autres pays ferment leurs frontières ? Pourquoi les pays riches du Moyen-Orient, des pays voisins comme l’Arabie saoudite, le Bahreïn, le Koweït, qui ont la même culture et la même foi ferment leurs frontières ? Ils ont trois millions de tente à La Mecque pouvant offrir hébergement, toilettes et cuisines. Ils ont tout fermé, ils ne veulent pas de réfugiés. Pourquoi ils disent tous «s’il vous plaît, allez en Europe» ? C’est la première question. Il n’y a pas d’humanité dans l’islam et dans les pays islamiques, de mon point de vue. Je pense qu’il y a en arrière-plan, et il faut en parler ouvertement, une arme géostratégique – utiliser les réfugiés pour atteindre des buts militaires.

RT : Quelle est la menace représentée par les réfugiés ?

Si on ouvre le placard aux archives, on peut trouver beaucoup d’hommes politiques qui ont averti de cette situation de manière très ouverte. Qui se trouve derrière cette situation ? Il y a plusieurs mains, pas juste une. Et parmi elles, il y a celle de Daesh. Le groupe terroriste a publiquement annoncé : «Nous allons utiliser tous ces réfugiés pour introduire nos combattants en Europe pour lutter contre vous et vous tuer.» Il n’en font pas de secret.

 

 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales