Le FBI met la main sur les courriels privés d'Hillary Clinton...pourtant effacés !

© Brian Snyder Source: Reuters

L'Agence américaine a annoncé avoir retrouvé la trace de mails appartenant à l'ex-Secrétaire d'Etat. Celle qui concourt pour l'investiture démocrate assurait pourtant avoir mis ces mails, relevant de la sphère privée, à la corbeille.

L'ex-chef de la diplomatie américaine a décidément du mal à se dépêtrer de cette embarrassante affaire de courriels. Accusée d'avoir utilisé un serveur privé -et donc non-protégé- pour son courrier électronique alors qu'elle était en poste à Washington, Hillary Clinton assiste donc à un nouveau rebondissement.

Alors qu'elle a bien livré, comme le lui réclamait la justice les 30 000 mails professionnels envoyés et reçus depuis sa boîte privée, la candidate à l'investiture démocrate avait assuré en revanche avoir détruit la même quantité de mails relevant cette fois-ci de la sphère privée.

Selon le New York Times, qui citait mardi deux responsables du gouvernement sous couvert d'anonymat, le FBI aurait pourtant retrouvé les mails effacés. Et ce sans grande difficulté, d'après l'un d'eux. Le journal ne précisant pas si tous les courriels effacés ont été récupérés. 

En effet, l'Agence gouvernementale doit désormais passer au crible tous les courriels d'Hillary Clinton afin de vérifier s'ils contiennent ou non des secrets d'état. Une procédure judiciaire qui fait suite à la plainte portée par un groupe de Conservateurs qui accuse l'ex-secrétaire d'Etat de négligence dans son travail. «Les responsables gouvernementaux n'ont pas le droit d'emporter avec eux des courriels ou des documents sans qu'ils aient été préalablement examinés par le gouvernement» avait expliqué à l'AFP Tom Fitton, le président de Judicial Watch, avant de poursuivre «ce type d'actions met en danger la loi américaine sur la transparence, qui offre aux citoyens accès aux documents officiels». 

Aller plus loin: Clintongate, le mea culpa de Hillary Clinton

Cette bévue de la candidate démocrate ne cesse de pourrir sa campagne, les soubresauts de cette croustillante affaire faisant régulièrement la Une de la presse outre-Atlantique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales