Ursula von der Leyen annonce la suspension des règles budgétaires de l'Union européenne

Ursula von der Leyen annonce la suspension des règles budgétaires de l'Union européenne© JOHANNA GERON Source: Reuters
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen

La présidente de la Commission européenne a fait savoir qu'en raison de l'épidémie de coronavirus, les règles de discipline budgétaire de l'UE allaient être suspendues. Une mesure totalement inédite alors qu'une récession sévère se profile en Europe.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé ce vendredi 20 mars la suspension des règles de discipline budgétaire de l'UE, une mesure inédite qui permettra aux Etats membres de dépenser autant que nécessaire pour lutter contre les conséquences économiques du coronavirus.

«Aujourd'hui, et c'est nouveau et n'a jamais été fait auparavant, nous déclenchons la clause dérogatoire générale», a-t-elle déclaré dans une vidéo publiée sur Twitter.

«Cela signifie que les gouvernements nationaux peuvent injecter dans l'économie autant qu'ils en auront besoin», a-t-elle ajouté. Les 27 ministres des Finances de l'UE doivent encore valider cette suspension lors d'une vidéoconférence la semaine prochaine.

Cette clause permet de déroger temporairement au Pacte de stabilité et de croissance, le texte qui fixe les règles budgétaires aux Etats ayant adopté la monnaie unique. Créée en 2011, en pleine crise de la zone euro, cette clause n'avait jusqu'alors jamais été activée.

En Europe, la situation s’est en effet rapidement dégradée. Il y a un mois à peine, l’exécutif bruxellois prévoyait encore que «l’économie européenne devrait se maintenir sur une trajectoire régulière de croissance modérée». Il notait aussi que «la zone euro connai[ssait] sa plus longue période de croissance soutenue depuis la création de l'euro en 1999».

Sur le site de la commission Paolo Gentiloni, commissaire chargé de l'économie, avançait : «Les perspectives pour les deux prochaines années sont : une croissance européenne stable, mais assez faible. La plus longue période d'expansion depuis la création de l'euro en 1999 devrait donc se poursuivre, ce qui est une bonne nouvelle pour l'emploi.»

Juqu'à 20% de chute du PIB français en 2020 ? 

Désormais, toute prévision semble même totalement impossible ou franchement aléatoire. Ainsi, l'institut allemand IFW pour l'économie mondiale, qui prévoyait en fin de semaine dernière une légère contraction du produit intérieur brut (PIB) allemand de l'ordre de 0,1%, a brutalement revu sa prévision. L'IFW envisage désormais un recul compris entre 4,5% et 9% ! 

En France, alors que Bercy prévoyait encore récemment un recul de 1% pour 2020, l'Insee a préféré ajourner sine die sa prochaine note de conjoncture qui devait être publiée le 24 mars prochain. 

Dans une interview accordée à L'Obs, Christian Gollier, directeur de l’Ecole d’économie de Toulouse, creuse beaucoup plus profondément que le ministère de l'Economie et des Finances. Selon lui, en France «on peut s’attendre à ce que le PIB chute de 10% à 20%». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»