Au nom de la loi anti-burqa, des faux policiers français escroquent des Chinois portant un masque

Au nom de la loi anti-burqa, des faux policiers français escroquent des Chinois portant un masque© AFP Source: AFP
Des touristes à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des faux policiers français ont escroqué des étudiants chinois qui arboraient un masque contre le coronavirus, en leur infligeant des amendes au nom de la loi interdisant le voile intégral, selon l'ambassade de Chine à Paris.

Des faux policiers français ont arnaqué des jeunes étudiants chinois qui portaient un masque en guise de protection contre le coronavirus, selon l'ambassade de Chine à Paris. Les escrocs leur ont infligé des amendes au nom de la loi interdisant le voile intégral, d'après cette même source.

Sur conseil des autorités sanitaires, tout le monde ou presque porte un masque dans les villes chinoises, afin de limiter la propagation du virus provoquant le Covid-19, apparu dans le pays en décembre 2019. Mais en France, où le gouvernement ne recommande pas d'en porter, les personnes avec un masque sur le visage restent rares, à l'exception de celles venues de Chine.

«Ces étudiants [...] ont été condamnés à 150 euros d'amende par des "policiers" pour avoir enfreint la Loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public», a indiqué l'ambassade sur son site internet. «Après vérification auprès de la police et de la justice française, il s'agit de malfaiteurs se faisant passer pour des policiers. Le port d'un masque pour raisons de santé n'est absolument pas illégal», a-t-elle précisé dans un communiqué en chinois publié le 7 mars.

La France a été le premier pays européen à interdire le voile intégral dans l'espace public, avec cette loi promulguée en octobre 2010 par l'ex-président Nicolas Sarkozy et appliquée depuis avril 2011. Elle punit d'une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros le port du niqab (voile qui ne montre que les yeux) ou de la burqa (qui les cache derrière un tissu à mailles). 

L'ambassade de Chine a également fait état de malfaiteurs usurpant l'identité d'agents des services de santé, afin de s'introduire frauduleusement dans les domiciles de ressortissants chinois vivant en France et d'y commettre des vols. Elle appelle les Chinois à «être sur leurs gardes» face aux personnes se prévalant d'agir au nom des mesures de prévention contre le coronavirus.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix