Le projet de Poutine pour qu'aucun pays n'ait «la moindre envie» d'entrer en guerre avec la Russie

Le projet de Poutine pour qu'aucun pays n'ait «la moindre envie» d'entrer en guerre avec la Russie© Evgenia Novozhenina/Pool Source: Reuters
Vladimir Poutine le 27 février 2020 (image d'illustration).

Lors d'un entretien à l'agence de presse russe Tass, Vladimir Poutine a vanté la force de frappe militaire russe permettant, selon lui, de dissuader toute puissance d'entrer en conflit avec Moscou. Cela, en dépit d'une baisse des dépenses militaires.

«La Russie ne se battra contre personne et elle prépare le terrain pour que d'autres pays n'aient pas non plus la moindre envie de déclencher un conflit armé avec [elle], a déclaré le président russe lors de l'épisode 6 d'un entretien intitulé 20 questions avec Vladimir Poutine, publié le 1er mars par l'agence de presse Tass. Le président russe a rappelé que la Russie se classait au septième rang mondial en termes de dépenses militaires – derrière les Etats-Unis, la Chine, l'Arabie Saoudite, la Grande-Bretagne, la France et même le Japon – malgré une baisse des dépenses militaires. 

Pour la première fois, nous avons créé des systèmes de frappe offensifs que le monde n'a jamais vus

Dans ce sillage, Vladimir Poutine s'est félicité des capacités de défense de la Russie qui n'a, selon lui, rien à envier aux puissances étrangères. «Pour la première fois, nous avons créé des systèmes de frappe offensifs que le monde n'a jamais vus. Maintenant, ils nous poursuivent pour essayer de nous rattraper. C'est une situation unique. Cela ne s'est jamais produit auparavant», a-t-il souligné, faisant notamment référence aux systèmes d'attaque hypersonique nouvellement créés, incluant des systèmes balistiques à longue portée.

En début d'année, Vladimir Poutine avait supervisé les exercices militaires communs des flottes russes de la mer Noire et de la mer du Nord, au large de la péninsule de Crimée. Les exercices en question impliquaient des tests de tirs de missiles hypersoniques.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»