Norvège : la majorité des parents se dit favorable aux balises GPS pour leurs enfants

Norvège : la majorité des parents se dit favorable aux balises GPS pour leurs enfants© Norsk Telegrambyra AS Source: Reuters

Selon un sondage, 6 parents sur 10 seraient prêts à équiper leurs marmots de GPS afin de pouvoir garder un oeil sur eux à toute heure de la journée. Certains s'inquiètent de cette dérive technologique contraire aux droits des enfants.

En Norvège, c'est le boom des appareils électroniques dotés de GPS...et destinés aux enfants ! La star de ces nouvelles technologies ? La montre connectée. Attachée au poignet du bambin, elle permet de le suivre à la trace, sonne lorsque ce dernier quitte son aire de jeu et se transforme même en «mouchard» pour capter ses conversations.

Une situation que la majorité des Norvégiens trouve normale. En effet, selon un récent sondage, ils ne sont que 10% a estimé que l'utilisation de tels dispositifs de repérage est «inacceptable». 

Pour aller plus loin: Les Norvégiens protestent contre les «enlèvements» du système norvégien de placement familial

«C'est un principe important, le fait de pouvoir être en mesure de se déplacer librement sans être surveillé. La vie privée est importante pour les enfants aussi» s'est insurgé le patron de l'Autorité norvégienne de protection des données (NDPA), Bjørn Erik Thon, dans les colonnes de du journal norvégien Aftenposten. «Ce qui est en jeu ici, c'est le fait de pouvoir développer sa propre personnalité sans être observé et contrôlé tout le temps. Je suis inquiet quant à la manière dont les enfants vont penser cette notion de vie privée s'ils sont sans cesse traqués. Les enfants doivent être autorisés à avoir des lieux secrets où ils peuvent aller, sans que leurs parents sachent où ils sont en permanence» a t-il poursuivi.

Le patron de l'Autorité norvégienne de protection des données a aussi expliqué «que ces nouveaux appareils et applications se trouvent dans une zone grise juridique en Norvège, et que clairement ils violent la Convention des Nations Unies sur les droits de l'enfant». Un déclaration étonnante dans un pays où la protection de l'enfant est censée être placée au-dessus de tout...même des droits des familles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»